Robin Williams : le génie d’Aladdin restera muet… pour l’instant

Par David Vives
12 novembre 2015
Mis à jour: 2 novembre 2019

Disney avait prévu un quatrième opus pour Aladdin, mais a changé ses plans et a fait savoir qu’il serait impossible d’utiliser les prises de voix de Robin Williams dans ce nouveau film.

En 1991, durant les sessions d’enregistrements, un grand nombre de lignes de texte de l’acteur ont été coupées. Le doubleur du génie de la lampe a également stipulé que ses enregistrements ne pourraient pas être utilisés avant au moins 25 ans.

L’année dernière, l’acteur s’est donné la mort à l’âge de 63 ans. D’après l’interview d’un directeur de studio accordée au Times of London, quand il était encore au sommet de sa gloire, le moulin à paroles survitaminé de Good Morning, Vietnam et de Madame Doubtfire avait accompli une performance de 30 minutes.

« À présent, étant donné que l’acteur a insisté pour avoir le dernier mot dans cette affaire, les lignes du script demeureront secrètes. »

Trois films ont été réalisés avant la mort de l’acteur : A Merry Friggin’ Christmas, La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons, et Absolutely Anything – tous ont été sortis post-mortem.

La compagne de Robin Williams, Susan Schneider, a récemment expliqué pour la première fois la raison pour laquelle Robin Williams s’était suicidé. Dans une nouvelle interview, elle a indiqué qu’en plus de présenter les signes de la maladie de Parkinson, l’acteur était atteint de la démence à corps de Lewy (DCL), une dégénérescence entraînant ceux qui en sont victimes à perdre graduellement leurs capacités mentales et à avoir des hallucinations.

« Si Robin avait été chanceux, il aurait eu tout au plus trois ans à vivre » a t-elle indiqué, ajoutant : « et cela aurait été de terribles années. »

RECOMMANDÉ