Roger Federer donne 12 millions d’euros pour construire 80 écoles en Afrique

Par Romina Garcia
14 octobre 2019 Mis à jour: 15 octobre 2019

De plus en plus d’athlètes démontrent leur gentillesse par des dons incroyables à des fins diverses. Le célèbre joueur de tennis Roger Federer a surpris tout le monde par l’excellent travail qu’il réalise afin d’améliorer la vie des enfants en Afrique.

Le joueur de tennis suisse Roger Federer a fait don de 12 millions d’euros à un projet de renforcement de l’éducation au Malawi, dans le cadre des actions menées par sa fondation dans ce pays africain, selon le média Clarín.

L’ancien numéro un mondial et vainqueur de 17 titres du Grand Chelem s’est rendu dans le sud-est de l’Afrique pour constater par lui-même les résultats de l’initiative que sa fondation mène en matière d’éducation de la petite enfance et à laquelle l’argent sera utilisé. L’argent donné sera investi dans la construction d’écoles (un nombre estimé à 81) et dans l’entretien des écoles existantes.

Roger a profité de l’occasion pour interagir avec des enfants de différentes régions rurales du Malawi et a ensuite parlé de ses expériences dans son compte Twitter. Il a partagé avec ses fans dans les différents réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il montre le travail accompli dans ce pays.

Pour mesurer le montant du don fait par Roger, il convient de noter qu’il est l’équivalent des prix qu’il a gagnés dans ses 19 participations à Wimbledon, où il a remporté sept titres et a été finaliste à trois autres occasions, selon le portail Tennis World.

Roger a commencé à travailler sur ce projet il y a plus de 10 ans, en coopérant avec le Crédit Suisse et Action Aid Malawi pour atteindre plus de 30 000 enfants et les aider à obtenir une éducation et à améliorer leurs perspectives de vie.

Sa fondation soutient des projets éducatifs situés dans la région de l’Afrique australe ainsi qu’en Suisse. Les programmes sur le continent africain se concentrent sur l’amélioration de la qualité de l’éducation préscolaire et de l’éducation de base, tandis qu’en Suisse, ils se concentrent sur la promotion des activités extrascolaires pour les enfants touchés par la pauvreté, a déclaré la Fondation Roger Federer.

Roger a écrit sur la page d’accueil de la fondation : « J’apprends quelque chose de nouveau à chaque séance d’entraînement, mais je dois admettre que plus rien ne me surprend », explique-t-il. « Dans le cas de la Fondation Roger Federer, c’est tout à fait différent : ‘pourquoi seulement un tiers des filles dans le monde ont la possibilité d’aller en CM2 ? Pourquoi 16 des 20 pays les plus pauvres du monde sont-ils situés en Afrique et comment pouvons-nous mesurer la pauvreté ?' », a-t-il noté sur le site web de sa fondation.

Cependant, c’est la force et la détermination d’une jeune fille de 15 ans, Nolonwabo Batini, du collège Ndzondelelo à Port Elizabeth, en Afrique du Sud, qui a ému Roger le jour où il a visité son école. Sa conviction est devenue la vision et le thème central de sa fondation.

La fondation de Roger se concentre sur l’accès à une éducation de qualité, pour les jeunes enfants, car c’est la base de tout apprentissage. Dans les pays à faible revenu, plus de 80 % des enfants n’ont pas accès à l’éducation en maternelle. Par conséquent, sa mission est d’aider les enfants à prendre le meilleur départ possible dans leur parcours éducatif tout au long de leur vie en établissant et en développant de façon durable les services d’éducation maternelle existants.

L’intérêt de Roger est que les enfants soient préparés pour l’école et que les écoles soient préparées pour les enfants, offrant un environnement accueillant, surtout pour les plus petits. Ils doivent être en bonne santé pour développer leurs compétences, ce qui leur permettra d’avoir une enfance heureuse ; il le mentionne sur sa page d’accueil.

Roger mérite les plus grands applaudissements pour l’énorme travail qu’il accomplit avec les enfants d’Afrique, en se consacrant non seulement à leur donner des outils pour qu’ils puissent avoir un meilleur avenir, mais aussi à se préoccuper de leur donner l’enfance qu’ils méritent.

RECOMMANDÉ