Le gouverneur DeSantis sur la notion de racisme institutionnel en Amérique : « Beaucoup de fumier de cheval »

Par Samuel Allegri
3 mai 2021
Mis à jour: 7 mai 2021

Lors d’une apparition dans l’émission « The Ingraham Angle » de Fox News, le gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, a déclaré que le système américain n’était pas raciste. Selon ses termes, cette notion de racisme institutionnel aux États-Unis équivaut à « beaucoup de fumier de cheval ».

« Laissez-moi tranquille. Ce pays a offert plus d’opportunités pour plus de gens que n’importe quel pays dans l’histoire du monde », a-t-il déclaré.

« Et peu importe d’où vous retracez votre généalogie, nous avons eu des gens qui ont pu réussir et tout le reste. Et voici le problème avec ces choses comme la théorie critique de la race qu’ils colportent : ils disent en gros que toutes nos institutions sont ruinées et qu’elles sont illégitimes. Ok, alors comment pouvez-vous avoir une société si tout dans votre société est illégitime ? » a déclaré Ron DeSantis.

Le gouverneur a précisé que la théorie critique de la race était sur le point d’être interdite dans les écoles publiques de Floride.

« C’est une idéologie très nuisible, et je dirais que c’est vraiment une version de la race basée sur une idéologie de type marxiste. Nous l’avons donc interdite ici dans nos écoles en Floride. Nous n’allons pas investir l’argent des contribuables dans la théorie critique de la race. Nous voulons traiter les gens comme des individus, non comme des membres de groupes. »

« Il n’y a pas de place dans nos classes pour des choses comme la théorie critique de la race. Apprendre aux enfants à détester leur pays et à se détester les uns les autres ne vaut pas un centime de l’argent des contribuables », a-t-il déclaré en mars.

Le 27 avril, les représentants Doug Lamborn (Parti républicain-Colorado) et Jeff Duncan (Parti républicain-Caroline du Sud) ont écrit une lettre (pdf) au secrétaire à l’éducation Miguel Cardona. Ils y ont fait part de leur « profonde inquiétude » face au programme de subventions de 5,3 millions de dollars pour un enseignement de l’histoire américaine et de l’éducation civique donnant la priorité à des cours incluant le Projet 1619 du New York Times [ndr. un projet qui vise à réviser l’histoire pour pointer le racisme institutionnel hérité de l’esclavagisme] et à l’enseignement des théories sur les races d’Ibram X. Kendi.

« Les étudiants devraient apprendre le caractère unique et la grandeur des administrations américaines et les défis que nous avons surmontés en tant que nation », peut-on lire dans la lettre. « Il est donc contre-productif et même dangereux de permettre à nos écoliers, qui sont vulnérables, d’apprendre les mensonges qui prévalent dans le Projet 1619 ou dans le livre  ‘Comment être un antiraciste’ d’Ibram X. Kendi. »

L’ancien président Donald Trump a laissé entendre qu’il se présenterait à la présidence en 2024 et qu’il pourrait envisager que Ronald DeSantis soit son colistier.

« J’ai soutenu Ron, et après que je l’ai soutenu, il a décollé comme une fusée », a déclaré Donald Trump pour Fox Business le 29 avril. « Il a fait un excellent travail en tant que gouverneur. Je ne dis que ce que je lis et ce que vous lisez, ils l’adorent. Il est certain que nous envisagerons Ron. C’est un grand type. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ