Roubaix: les panneaux solaires de la médiathèque n’étaient pas branchés … depuis 8 mois

Par Léonard Plantain
30 janvier 2020
Mis à jour: 30 janvier 2020

Une situation un peu embarrassante touche la municipalité de Roubaix dans le Nord, celle-ci vient de s’apercevoir que les panneaux photovoltaïques installés l’été dernier sur le toit de la médiathèque n’étaient pas branchés.

C’est une nouvelle qui laisse un peu perplexe. Les 187 panneaux solaires installés en juin 2019 sur le toit de la médiathèque de Roubaix, une ville qui se présente comme pionnière sur le front du développement durable, n’étaient pas branchés. Une situation dont la ville se serait bien passée.

Pensant que tout fonctionnait, « on s’est aperçu que ce n’était pas le cas », a déclaré Alexandre Garcin, l’adjoint au maire, sur La Voix du Nord. Dépité par la situation, l’élu n’a pas souhaité s’exprimer davantage sur les raisons de cet oubli.

La ville s’est aperçue de cette erreur non pas en s’intéressant aux économies réalisées et la production d’électricité voulue, mais suite à l’ajout d’une éolienne raccordée sur le réseau électrique de la médiathèque. Un constat dommageable quand on sait que l’installation de ces 187 panneaux a coûté 103.000€ à la municipalité de Roubaix.

Quoiqu’il en soit, l’erreur devrait être corrigée dans les prochains jours. Ces installations devraient permettre d’aider la médiathèque à être en partie autosuffisante, en produisant un quart de ses besoins en énergie.

Un petit contre-temps que la ville espère pouvoir rentabiliser rapidement.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ