Rouen : cette bénévole au grand cœur se dédie à cuisiner de bons petits plats pour les sans-abri et à essayer de les sortir de la rue

Par Nathalie Dieul
29 décembre 2020
Mis à jour: 29 décembre 2020

Alors que ses activités de traiteur et de coach sont en pause, Miss Patnelli a décidé de dédier son temps et son énergie à mijoter de bons petits plats pour les sans-abri de Rouen. L’association Joie – Constantes qu’elle a créée va aussi beaucoup plus loin que ce réconfort.

Depuis mi-décembre, les réseaux sociaux permettent à la jeune femme, que tout le monde appelle Miss Patnelli, de recevoir des dons de nourriture – « de la viande, des légumes, du couscous… » – qu’elle récupère grâce à l’aide d’autres bénévoles. Le partage des tâches s’organise grâce au groupe Facebook Joie – Constantes.

Miss cuisine ces dons anonymes, quels qu’ils soient, et prépare des barquettes trois fois par semaine. Celles-ci sont distribués aux SDF de Rouen lors de maraudes, à l’aide d’autres associations, indique France 3.

En plus de fournir des repas aux personnes qui vivent dans la rue, l’association de Miss Patnelli met en place d’autres actions au gré des rencontres, mettant en contact ceux qui ont des besoins et ceux qui sont prêts à partager ce qu’ils ont, aussi peu que ce soit.

Ainsi, Muguette a décidé d’accueillir Grégory, un SDF de 45 ans, à vivre chez elle jusque début janvier, date à laquelle il pourra emménager dans une chambre de bonne grâce à une aide financière de l’association. Pourtant, Muguette n’est elle-même pas très fortunée puisqu’elle ne touche que 500 euros d’allocations par mois.

« Vous savez, une écoute, une parole, une main tendue peut changer le quotidien d’une seule personne », explique Miss Patnelli dans une vidéo.

À une autre occasion, on voit la jeune femme remettre un don de téléphones portables à deux sans-abri à qui elle donne l’occasion d’exprimer leur volonté de sortir de la rue.

Ces cadeaux sont « un premier pas vers la réinsertion », assure-t-elle, indiquant qu’elle a récupéré leur CV et qu’elle va les taper afin de leur permettre de chercher du travail, recherche possible seulement s’ils ont un numéro de téléphone avec lequel un employeur potentiel peut les rejoindre.

Le 25 décembre, l’association a annoncé qu’elle allait tenir un rassemblement deux jours plus tard pour rendre hommage à Didier, un SDF de Rouen mort de froid quelques jours plus tôt. « En 2020 encore, c’est malheureusement vraiment dommage qu’un homme meure de froid en France », s’indigne Miss Patnelli.

« Je ne cesserai pas de combattre tous les jours, tous les jours, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus jamais une femme ou un homme qui meure dans les rues de Rouen, ou dans les rues de France », assure la jeune femme.

Nouvel Horizon – Une loi restreint la liberté des personnes non vaccinées


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ