Rouen : le maire socialiste propose une figure féminine en remplacement de la statue de Napoléon

Par Emmanuelle Bourdy
12 septembre 2020
Mis à jour: 13 septembre 2020

Le 2 juillet 2020 avait lieu le déboulonnage de la monumentale statue de Napoléon 1er sur son cheval, située place du général de Gaulle à Rouen (Seine-Maritime). Le maire socialiste de la ville propose d’ouvrir une consultation citoyenne afin de déterminer quelle statue remplacera la figure de Bonaparte.

Cette statue de de 5 mètres de haut de Napoléon 1er sur son cheval était un repère historique pour les Rouennais. Elle a dû être déboulonnée en raison d’une fissure évolutive qui menaçait sa stabilité et représentait un danger pour les usagers de l’espace public. Cette œuvre sera donc rénovée, à Saint-Rémy-lès-Chevreuses (Yvelines), avant de retrouver un autre emplacement, relate Actu.fr.

Le maire de la ville, Nicolas Mayer-Rossignol, souhaite remplacer cette statue par une figure féminine. C’est ce qu’il a annoncé ce jeudi 10 septembre, à l’occasion de la présentation du programme des Journées européennes du patrimoine.

Pour cela, le maire de Rouen propose une consultation citoyenne, d’une part pour choisir une remplaçante à la statue de Napoléon, et d’autre part pour trouver une nouvelle place à l’œuvre de Vital-Dubray, après avoir procédé à sa rénovation. Nicolas Mayer-Rossignol propose d’ailleurs le musoir, à la pointe de l’île Lacroix, rapporte Actu.fr.

Quant à la remplaçante de la statue de Napoléon, le maire de Rouen a déjà sa petite idée. « Mon choix personnel serait Gisèle Halimi », dévoile-t-il le 10 septembre. L’avocate et militante féministe Gisèle Hallali, disparue le 28 juillet dernier, a notamment œuvré pour la criminalisation du viol, la libéralisation de l’avortement et pour la parité entre hommes et femmes dans la vie politique.

Pour le maire de Rouen, l’égalité homme-femme est « un enjeu fondamental, y compris au niveau local ». « La question de l’égalité femmes/hommes est centrale et doit se traduire dans les actes : j’assume la portée symbolique de cette proposition », a précisé Nicolas Mayer-Rossignol, qui espère que les habitants de la ville feront leurs propositions à l’occasion d’un débat. Il a ajouté : « Je ne dis pas que ce sera facile, mais nous avons besoin d’actions fortes. » Une consultation publique va être lancée, elle pourrait aboutir à un vote, souligne Actu.fr.

FOCUS SUR LA CHINE – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ