Royaume-Uni : la police britannique envisage d’abandonner les termes de « terrorisme islamiste » et « djihadistes »

Par Emmanuelle Bourdy
22 juillet 2020
Mis à jour: 22 juillet 2020

Au Royaume-Uni, la police est en train de réfléchir sur une nouvelle formulation pour désigner les djihadistes, en remplacement des termes habituellement utilisés tels que « terrorisme islamiste ». L’Association nationale des policiers musulmans du Royaume-Uni considère que les termes employés actuellement sont une discrimination à l’encontre des musulmans. La police britannique envisage donc sérieusement de supprimer ces termes, jugés comme stéréotypes négatifs.

Le chef de l’unité de lutte antiterroriste britannique a proposé que les djihadistes soient désormais appelés « terroristes qui dénaturent les buts de la religion ». La police étudie donc quels expressions pourraient être utilisées dans la qualification des actes terroristes commis par les djihadistes, rapporte Valeurs actuelles, d’après le quotidien britannique The Times.

C’est l’Association nationale des policiers musulmans du Royaume-Uni qui en a fait la demande. Elle considère que ces termes ont une connotation péjorative envers les musulmans et contribuent à renforcer l’islamophobie.

C’est en juin 2020 que le chef de l’unité de lutte antiterroriste Neil Basu a proposé de modifier les termes utilisés pour qualifier les attaques terroristes. Valeurs actuelles relate que c’est en présence de 70 survivants d’attaques terroristes, mais également de proches des victimes, d’académiciens et d’experts, que Neil Basu a émis cette idée.

Parmi les exemples que Neil Basu a cités, figurait celui de l’attentat du métro de Londres en 2005. Il a proposé de nommer les terroristes qui ont commis cet attentat « d’adeptes de l’idéologie d’Oussama Ben Laden ». Quant à ceux qui ont commis les attentats du Pont de Londres en 2017, il a suggéré de les appeler les « terroristes qui dénaturent les buts de leur religion ».

Pour justifier sa demande de changement des termes utilisés pour désigner les djihadistes, l’Association nationale des policiers musulmans du Royaume-Uni a de plus mentionné que les terroristes d’extrême droite tels que Anders Breivik n’ont pas été qualifiés de « chrétiens » ni de « croisés ».

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ