Un sac à dos intelligent pour aider les malvoyants à se déplacer

Par Léonard Plantain
8 avril 2021
Mis à jour: 8 avril 2021

Via un sac à dos, le géant de l’informatique Intel a développé un système d’assistance aux déplacements des personnes malvoyantes, fonctionnant avec une caméra et de l’intelligence artificielle (IA).

Afin d’aider les personnes malvoyantes à se déplacer et à percevoir au mieux le monde qui les entoure, le géant de l’informatique Intel a dévoilé un nouveau système d’assistance, basé sur l’intelligence artificielle et un dispositif de caméra, installé en partie dans un sac à dos, a rapporté SciencePost.

Encore en phase de projet, ce sac à dos simple et efficace permettra aux malvoyants « de se déplacer sans canne ni chien d’assistance », a indiqué Intel.

Pour ce faire, l’équipe de l’Université d’État de Georgie (États-Unis), menée par le développeur d’intelligence artificielle Jagadish K. Mahendran, en collaboration avec la société Intel, a développé un système d’assistance et de guidage portatif.

Ce dernier se compose d’une caméra à 3 objectifs permettant une vision stéréoscopique, pour une perception du relief, de la distance des objets et des autres obstacles autour de la personne. Le tout alimenté par une batterie autonome de 8 heures, qui est placée dans un sac banane ou un gilet. Dans le sac à dos se trouve un ordinateur connecté à la caméra et à un GPS, a rapporté Actu.fr.

Concrètement, la puce de la caméra, développée par Intel, permet de détecter les obstacles au sol et dans les airs et de traiter les données recueillies. Elle peut ainsi détecter « les autres personnes, les passages piétons, les panneaux, les branches d’arbre ou encore la différence de niveau des entrées de bâtiment », a précisé l’entreprise Intel dans un communiqué.

De son côté, l’utilisateur dispose d’une oreillette connectée en Bluetooth à l’ordinateur. Le guidage se déroule donc ainsi : la personne peut demander une description de son environnement, ou demander à conserver la description des lieux déjà visités, par le biais de requêtes et de commandes vocales. En retour, le système lui répond avec des informations verbales permettant de la guider.

Dans le communiqué d’Intel, Jagadish K. Mahendran a expliqué : « L’année dernière, lorsque j’ai rencontré un ami malvoyant, j’ai été frappé par l’ironie du fait que, alors que j’ai appris aux robots à voir, il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent pas voir et qui ont besoin d’aide. C’est ce qui m’a motivé à construire le système d’assistance visuelle avec le kit d’intelligence artificielle. »

Depuis, une démonstration a été publiée sur la chaîne YouTube d’Intel :

Selon les chercheurs, le système pourrait à l’avenir être amélioré ou adapté pour un usage via smartphone. Intel a d’ailleurs fait part de son intention de diffuser son projet via une licence libre, en open source, pour que les développeurs qui le souhaitent puissent améliorer le système, qui pourrait également intégrer des lunettes connectées.

« La technologie existe, nous ne sommes limités que par l’imagination de la communauté des développeurs », a indiqué Intel dans son communiqué.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ