Saint-Denis : un rugbyman du XV de France porte secours aux habitants d’un immeuble en proie aux flammes

Par Séraphin Parmentier
16 août 2019 Mis à jour: 16 août 2019

Venu rendre visite à ses parents qui résident à Saint-Denis, le pilier du Lyon Olympique Universitaire (LOU) a participé à l’évacuation des habitants d’un immeuble en flammes.

Vers 19h40 ce lundi, un incendie se déclare dans un immeuble de six étages de la rue Maurice-Thorez à Saint-Denis.

Apercevant l’épaisse fumée qui s’échappe du bâtiment, un groupe de jeunes qui venaient d’entamer une partie de balle au pied appelle immédiatement les pompiers avant de se précipiter dans l’immeuble afin d’aider les habitants à évacuer les lieux. Parmi eux, l’international français de rugby Demba Bamba venu rendre visite à ses parents habitant la résidence.

« On n’a pas trop réfléchi. Il y a des gens dans le bâtiment. On est les premiers sur les lieux. Il faut aller les aider. Certains en ouvrant étaient surpris. Ils ne s’étaient même pas rendus compte qu’il y avait le feu », a expliqué Ousmane – un éducateur spécialisé de 27 ans faisant partie du petit groupe de jeunes ayant participé à l’évacuation des résidents – sur RMC.

« J’ai senti que les flammes prenaient de l’ampleur »

Après que les quatre premiers étages ont été évacués, le groupe de jeunes entreprend de monter au cinquième étage où ils frappent aux portes des appartements qui restent pourtant closes.

« On a tambouriné aux portes mais ça n’ouvrait pas. Sur le coup on est paniqué. C’est à l’instinct. J’ai senti que les flammes prenaient de l’ampleur, j’ai dit : ‘Bon, on a fait ce qu’on a pu, on est obligé de quitter les lieux‘. », raconte Ousmane.

« Cela aurait pu virer au drame »

Si Demba, Ousmane, Mathieu et leurs compagnons parviennent à évacuer une dizaine d’habitants avant l’arrivée des soldats du feu, ils ne seront véritablement soulagés que lorsque les pompiers leur annonceront que les appartements du cinquième étage étaient inoccupés.

« Les jeunes du quartier ont remarquablement réagi, avec beaucoup de courage. Ils ont aidé les personnes à sortir, notamment les plus fragiles, âgées. Sans eux, cela aurait pu virer au drame », conclut Khaled Benamara, président de l’amicale des locataires, dans les colonnes du Parisien.

RECOMMANDÉ