Saint-Denis: une fillette poussée au sol car elle ne veut pas faire la sieste, quatre animateurs suspendus

Par Emmanuelle Bourdy
19 juillet 2020
Mis à jour: 19 juillet 2020

La mairie de Saint-Denis suspend quatre animateurs d’un centre de loisirs à la suite de violences sur une petite fille de deux ans. Une vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux.

La mairie de Saint-Denis a découvert sur Snapchat une vidéo montrant un animateur d’un centre de loisirs de Seine Saint-Denis pousser une petite fille de 2 ans. La raison : la fillette ne veut pas aller faire sa sieste et pleure, ce qui a agacé l’animateur. Frédéric Bonnot, le directeur de cabinet du maire, s’est exprimé au micro de France Bleu : « C’est inacceptable et très choquant. » Il a ajouté : « Un animateur qui travaille dans le milieu de la petite enfance ne peut pas s’énerver contre une gamine qui n’arrive pas à faire la sieste ! »

L’animateur qui a poussé la fillette a été suspendu, de même que celui qui a filmé la scène. Les deux autres animateurs, témoins de ce qui s’est passé sans réagir, ont également été suspendus. Le directeur du centre de loisirs a aussi eu droit au même traitement.

Un suivi psychologique sera mis en place pour les enfants du centre dès lundi. « La municipalité dit aussi avoir ouvert une enquête administrative et signalé la situation à la direction départementale de la cohésion sociale », révèle France Bleu. Les noms des quatre animateurs ont été transmis aux parents de l’enfant. La Ville se dit prête « à appuyer une plainte de la famille dans le cadre d’une constitution de partie civile. La municipalité dit aussi avoir ouvert une enquête administrative et signalé la situation à la direction départementale de la cohésion sociale », rapporte encore France Bleu.

Aucune indication permet de savoir la date à laquelle la vidéo a été tournée. Par ailleurs, la Ville se demande si ce cas est isolé ou non. Concernant les quatre animateurs suspendus, ils sont vacataires réguliers des centres de la ville depuis deux ans.

À la suite de cet épisode, la mairie a précisé qu’elle allait transmettre un signalement au procureur de la République dès samedi, expliquent encore nos confrères.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ