Saint-Malo : un crieur de rue rappelle le port du masque obligatoire dans les rues de l’intra-muros

Par Nathalie Dieul
4 août 2020
Mis à jour: 4 août 2020

Afin de rappeler aux touristes que le port du masque est désormais obligatoire dans les rues de l’intra-muros de Saint-Malo, la Ville a engagé un crieur de rue qui fait passer le message avec humour et bienveillance.

Jusqu’au 30 août prochain, le port du masque est obligatoire dans les rues de Saint-Malo. Pour faire respecter le nouvel arrêté pris par le maire le 29 juillet, deux moyens différents et complémentaires ont été mis en place, rapporte France Bleu.

D’un côté, la police municipale fait des rondes et distribue des amendes. D’un autre, un crieur de rue en costume de corsaire rappelle aux touristes, en français ou en anglais, les nouvelles règles leur permettant de se promener dans la vieille ville intra-muros.

Arnaud Vincent, comédien de profession, explique comme suit son rôle par rapport à celui des policiers : « La police municipale fait des rondes dans Saint-Malo, et ça me sert aussi parce que j’ai un message de bienveillance, je ne suis pas du tout assermenté pour mettre des amendes. Quand je dis que l’amende est de 135 € et que derrière, la police passe dans la rue, ça renforce mon message. »

« J’essaie de faire passer le message gentiment, avec humour et délicatesse, du coup ça fonctionne », assure le comédien, qui trouve toutes sortes de manières pour effectuer le rappel, comme par exemple : « Attention, Madame, il faut porter le masque dans toute la ville. Waouw vous dégainez directement ! C’est top, et sans râler (rires) ! »

Gilles Lurton, maire de Saint-Malo, explique à Ouest-France qu’il a pris cet arrêté par mesure de précaution. « L’objectif premier est de faire de la prévention et montrer que Saint-Malo est une ville où il fait bon vivre et où l’on se protège », précise-t-il.

Une telle mesure avait déjà été prise pendant quelques longs week-ends comme l’Ascension et la Pentecôte par le précédent maire, mais se limitait à quelques rues de l’intra-muros. Le crieur de rue avait déjà été engagé à ce moment-là pour déambuler et informer la population.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ