Alpes-Maritimes : il avait prévu un week-end au calme pour se reposer, il se retrouve au cœur d’une rave party

Par Emmanuelle Bourdy
27 juillet 2020
Mis à jour: 27 juillet 2020

Nicolas était venu passer un week-end à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) pour se reposer, il s’est retrouvé en plein cœur d’une rave party, bien loin du repos espéré.

Nice-Matin relate en effet que Nicolas, résidant à Valbonne, était venu passer un week-end en duo à Saint-Martin-Vésubie. Mais il n’a pas pu se détendre comme il le souhaitait. « Dans la nuit de vendredi à samedi, nous avons subi une sorte de mini ‘rave party’ », déclare-t-il. La fête, qui avait démarré dès 20 heures, s’est terminée à 6 h 30.

Nicolas n’avait pas imaginé subir une telle nuisance sonore, « non-stop ». « Il y a eu la vague electro, la vague US et juste après une courte vague techno pour finir », raconte-t-il encore. Même si Nicolas n’est pas contre la musique électro, pour autant il précise : « C’est juste que si je veux bien en entendre, je vais à Saint-Tropez ou à Cannes, pas à Saint-Martin-Vésubie. »

De plus, ce qui agace Nicolas, c’est qu’ « après avoir consulté différents avis, il s’avère que le problème a déjà eu lieu il y a quelques années, c’est donc une nuisance connue ». Nicolas aurait donc apprécié que les propriétaires avertissent la gendarmerie, qui aurait alors pu intervenir.

« Si ce phénomène est récurrent, je pense qu’il est préjudiciable à l’image de la commune, au tourisme, aux loups du parc Alpha et à l’environnement, compte tenu de l’état du terrain le lendemain », a-t-il expliqué sur la plateforme Booking par laquelle il a réservé son hébergement.

Nice-Matin rapporte encore que même si Nicolas a notifié dans un avis laissé sur un serveur connu : « La vue est très belle sur le lac, la chambre est jolie et surtout très propre », il a cependant confié au quotidien : « Espérons que l’expérience sera meilleure pour les futurs clients. » Nicolas n’a par ailleurs pas apprécié la réponse apportée par le loueur, qui a stipulé : « Vous pensez que c’est facile pour nous d’avoir comme voisin un établissement qui [fait le bazar] chaque saison ? Vous savez combien de convocations nous comptabilisons à la gendarmerie ? Le boom dont vous parlez, ce n’était pas que le vendredi, ils ont remis ça le samedi, et nous avons fait le nécessaire et la fête a été stoppée avant minuit. »

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ