Savoie : il trouve une grenade dans son jardin et l’apporte aux gendarmes

Par Léonard Plantain
1 avril 2021
Mis à jour: 1 avril 2021

Fin mars, un habitant de La Motte-Servolex, près de Chambéry en Savoie, a découvert une grenade à fragmentation dans son jardin. Pensant bien faire mais inconscient des risques, il l’a récupérée pour l’amener aux gendarmes. Depuis, ces derniers ont diffusé un message de prévention.

Le week-end du 20 mars, un habitant de La Motte-Servolex s’est rendu à la gendarmerie pour y déposer une grenade à fragmentation, découverte dans son jardin, a rapporté France 3 Régions.

Une fois le problème résolu, les gendarmes de Savoie ont ensuite rappelé les consignes de sécurité sur leur page Facebook : « Contrairement à ce que certains peuvent penser, ces engins sont encore dangereux, même après plusieurs décennies, et peuvent exploser à tout moment. Plus d’une dizaine de personnes sont ainsi blessées, voire tuées, chaque année, par imprudence. »

« Si vous trouvez des munitions ou des explosifs dans votre jardin ou au détour d’une promenade, n’y touchez surtout pas, quel que soit leur état. Signalez le danger et contactez au plus vite la gendarmerie ou la police. Ces derniers alerteront les services compétents en vue de la destruction des engins », ont précisé les gendarmes.

À noter que le même week-end, le lendemain de la première découverte, un autre habitant a contacté les gendarmes après avoir découvert un obus sur son terrain à Valgelon-La Rochette. Les démineurs de la sécurité civile sont alors intervenus pour prendre en charge l’engin explosif.

Pour conclure, les gendarmes ont également rappelé : « Collectionneurs ou curieux, n’oubliez pas que la détention d’explosifs et de munitions est soumise à autorisation, alors ne prenez pas le risque de les ramener chez vous. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ