Un scientifique redécouvre l’orchidée à crête jaune-orange, 19 ans après sa disparition

Par Louise Bevan
30 août 2020
Mis à jour: 30 août 2020

Une orchidée jaune orangé qui a échappé à la vue des botanistes pendant près de deux décennies a été redécouverte dans l’État du Massachusetts. Cette plante rare et menacée a fait l’objet de spéculations depuis qu’elle a disparu du paysage en 2001, et les botanistes restent si préoccupés par sa préservation que la Division des pêches et de la faune du Massachusetts a pris une décision qui a eu un impact.

Ils ont décidé de ne pas révéler le lieu exact de la réapparition de l’orchidée en 2020.

C’est le Dr Robert Wernerehl, expert en plantes rares du programme MassWildlife’s Natural Heritage and Endangered Species (programme du patrimoine naturel et des espèces menacées), qui est tombé sur 8 orchidées à crête frangée – Platanthera cristata- qui poussent à l’état sauvage en août. Le Dr Robert Wernerehl a déclaré que la redécouverte de cette plante frappante lui a coupé le souffle.

L’orchidée à crête jaune orangé, platanthera cristata (Dr. Thomas G. Barnes/U.S. Fish and Wildlife Service)

Bien que le botaniste ait été heureux d’annoncer que la « petite orchidée aux fleurs orange éclatantes » avait été trouvée sur des terres publiques partiellement protégées dans le comté de Bristol, les détails spécifiques de l’emplacement restent étroitement gardés.

« Étant donné l’état du site, et sachant que de nombreux botanistes ont cherché sans succès cette rareté pendant des années, je ne m’attendais pas du tout à la trouver », a déclaré le Dr Wernerehl au WWLP. « Mais tout en me frayant un chemin à travers des fourrés d’arbustes denses chargés de sumac vénéneux, je me rappelais de me déplacer lentement et de continuer à chercher.

« En jetant un coup d’œil vers le bas », a-t-il poursuivi, décrivant sa découverte, « une tache orange vif dans l’enchevêtrement de branches a attiré mon attention, et en me penchant sur la plante, j’ai su immédiatement que je l’avais trouvée ».

Bristol County, Massachusetts (Capture d’écran/Google Maps)

Le Dr Wernerehl a affirmé avoir vécu une incrédulité momentanée avant de confirmer que l’orchidée jaune-orange qui se trouvait devant lui était vraiment la flore insaisissable depuis près de 20 ans.

Le botaniste a également décrit le lieu de réapparition de l’orchidée comme étant « un bosquet de zone humide arbustive composé de clèthres à feuilles d’aulne, d’Azalée visqueuse ou chèvrefeuille des marais et de sumac vénéneux », mais n’a pas divulgué les noms de lieux ou les coordonnées pour la préservation immédiate de cette espèce réémergente.

Avant sa dernière apparition en 2001, l’orchidée à fleurs orange-jaune n’avait été documentée dans l’état qu’en 1905, 1908 et 1987, rapporte MassWildlife. Les botanistes de l’État avaient mené des enquêtes répétées au fil des ans, mais en vain.

Fleurs d’orchidées frangées à crête jaune orangé en tige (Dr. Thomas G. Barnes/U.S. Fish and Wildlife Service)

Les 8 plantes nouvellement identifiées dans le comté de Bristol représentent la population connue la plus septentrionale de l’orchidée à crête frangée aux États-Unis et la seule apparition connue de cette plante à fleurs en Nouvelle-Angleterre. Ses voisins les plus proches connus poussent à l’état sauvage à Long Island, dans l’État de New York.

L’orchidée frangée à crête commence généralement à fleurir en août, selon une fiche d’information de la Division des pêches et de la faune du Massachusetts, préférant le sol humide et acide des tourbières, des prairies humides et des marécages. Les fleurs jaune orangé peuvent atteindre une longueur de 5 à 6 cm, et les minces éperons remplis de nectar attirent les bourdons, le principal pollinisateur de l’orchidée.

Les orchidées à crête frangées qui ont émergé dans le comté de Bristol sont toujours menacées par les turbulences environnementales, les espèces envahissantes, les incendies et la prédation par la population locale de cerfs. L’espèce est toujours enregistrée comme « en danger » par l’État.

Cependant, Robert Wernerehl, discutant de sa découverte avec MassWildlife, a noté que le moment de la réapparition de l’espèce rare était vraiment remarquable, puisque 2020 marque le 30e anniversaire de la loi du Massachusetts sur les espèces menacées d’extinction.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

FOCUS SUR LA CHINE – Marcher à quatre patte en public

RECOMMANDÉ