Des scientifiques mexicains créent un patch qui régénère la peau des diabétiques en 21 jours

Par Mariana Buendia
2 novembre 2019 Mis à jour: 2 novembre 2019

Des experts mexicains ont mis au point un patch innovant qui régénère la peau des diabétiques en 21 jours. La recherche a été menée à l’Instituto de Investigaciones en Materiales (IIM) de université nationale autonome du Mexique (UNAM).

Au Mexique, selon El Universal, une personne sur dix souffre de diabète et une personne sur vingt personnes atteintes de cette maladie a généralement besoin d’une amputation d’un membre. Les progrès de la médecine peuvent être une grande opportunité pour le traitement des ulcères au stade précoce résultant des complications de la maladie.

Le patch est fait de nanofibres, qui contiennent des nanoparticules et des microparticules, ainsi que des bioactifs. Son fonctionnement est simple, lorsqu’il est placé sur l’ulcère diabétique, il commence à se dissoudre et libère ses éléments actifs immédiatement, initiant la régénération des tissus endommagés.

María Concepción Peña Juárez, chercheuse postdoctorale à l’IIM, a déclaré : « Nous réalisons la régénération dans un délai maximum de 21 jours ; c’est un grand progrès car pour les personnes atteintes de diabète, une blessure représente un changement dans leur mode de vie ainsi qu’un impact sur leur santé et leur état psychologique » selon le magazine mexicain Proceso.

Le Dr Peña Juárez a souligné qu’il est important d’utiliser le patch au stade précoce de la maladie, afin d’éviter la prolifération profonde des micro-organismes et des infections, et ainsi éviter d’en arriver à l’amputation du membre, a rapporté le même média.

De plus, le produit innovateur pourrait prévenir ou réduire le nombre d’environ 100 000 amputations pratiquées chaque année dans le pays, a déclaré le magazine Entrepreneur.

Quand cela arrive occasionnellement, une petite blessure peut sembler quelque chose de mineur. Cependant, dans le cas des patients diabétiques, cela devient un problème grave, car le risque d’infection est plus grand et la régénération de la peau peut prendre jusqu’à plusieurs mois.

La gravité du pied diabétique est due à la perte de l’immunité passive chez les patients, puisque les infections les plus fréquentes sont dues au staphylocoque et dans une moindre mesure au streptocoque, considérés comme des infections polymicrobiennes. Ces micro-organismes favorisent la gangrène progressive qui, si elle n’est pas traitée à temps, peut être mortelle, rapporte l’Organe d’information du Département de médecine familiale de l’UNAM.

Ce projet a remporté la première place dans la catégorie Projet de recherche, dans le domaine de l’innovation technologique, lors de la deuxième édition du concours « Support d’innovation à l’UNAM ». Il a été développé dans le laboratoire de Ricardo Vera Graziano, où l’ingénierie tissulaire est réalisée, rapporte Proceso.

De même, le Dr Peña Juárez a indiqué qu’elle est déjà en train de déposer une demande de brevet et qu’elle élargit le projet pour pouvoir le concrétiser et le distribuer aux niveaux national et international.

Pour ces raisons, les réalisations de ce groupe de scientifiques mexicains sont vraiment précieuses. Le coordinateur de l’innovation et du développement de l’UNAM, Juan Manuel Romero Ortega, a déclaré : « Ce concours est l’un des meilleurs moyens d’améliorer le pays et d’obtenir de meilleures conditions sociales. L’objectif est d’offrir un espace pour rassembler des idées de modèles d’affaires ayant un impact innovant, en plus de résoudre des problèmes nationaux », selon le même média.

RECOMMANDÉ