Des SDF verbalisés à Lyon pour ne pas avoir respecté les mesures de confinement

Par Nathalie Dieul
20 mars 2020
Mis à jour: 20 mars 2020

Rester confiné chez soi, c’est simple quand on a un chez-soi. Mais quand on n’en a pas, comment respecter les règles ? À Lyon, le Samu social a recensé plusieurs cas de verbalisation de SDF pour non-respect des règles de confinement.

« Il y a des limites à l’indécence », s’indigne auprès du journal régional Le Progrès Maud Bigot, responsable du Samu social Alynea. « Il faut que le Préfet fasse stopper cela. »

La situation des sans-abri est déjà compliquée en temps normal. Avec l’épidémie du virus de Wuhan et les mesures de confinement qui en découlent, elle l’est devenue encore davantage.

La plupart des centres de jour où ils ont l’habitude de se laver et de manger sont fermés. Seuls les Restos du cœur de Villeurbanne servent encore des repas le soir, indique BFMTV.

« Les rares places que nous pouvions distribuer pour une nuit à l’abri sont maintenant fermées à cause du virus. Les foyers ont été mis en quarantaine », assure un travailleur du 115 qui s’est vidé le cœur sur Facebook. « Pour ces personnes, rien n’est fait… Pire, rien n’est pensé… Comme si elles n’avaient aucune valeur, comme si ce n’était plus des personnes. »

« Plusieurs personnes SDF aujourd’hui m’ont appelé pour se plaindre d’avoir pris une amende de 38 € car elles ne respectent pas le confinement… », continue-t-il.

Selon Le Dauphiné, les associations d’aide aux SDF réclament que les hôtels vides soient réquisitionnés pour que les sans-abri puissent s’y confiner en sécurité et éviter les centres où ils doivent partager des dortoirs dans une promiscuité favorisant la contagion : des dizaines de cas de contamination ont déjà été confirmés. Le gouvernement a commencé à réquisitionner des chambres d’hôtel.

RECOMMANDÉ