Quel est le secret du Sacré-Cœur pour être toujours plus blanc au fil des ans ?

8 avril 2019 Mis à jour: 9 avril 2019

La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre fait partie des merveilles de Paris. Quand on voit sa blancheur caractéristique qui permet de le repérer de loin dans la capitale, on peut se poser une question : comment fait-il pour rester aussi blanc, contrairement à de nombreux autres édifices de la ville lumière qui ont une propension à perdre leur éclat ?

Toute la différence réside dans le choix de la pierre de construction : l’architecte du Sacré-Cœur n’a pas utilisé la traditionnelle « pierre de Paris », le calcaire lutétien beige tirant vers le jaune caractéristique de la ville. Les bâtiments construits avec ce calcaire ont besoin de rénovations régulières parce qu’ils s’assombrissent.

Crédit : JACQUES DEMARTHON/AFP/GettyImages

De son côté, la basilique de style romano-byzantin a été construite avec des pierres appelées « Château-Landon » qui proviennent de la carrière de Souppes en Seine-et-Marne. C’est cette même pierre qui a été utilisée pour la construction de l’Arc de Triomphe.

Crédit : KENZO TRIBOUILLARD/AFP/Getty Images

Ce choix a été arrêté pour les propriétés particulières de ce calcaire. En effet, ces pierres ont trois caractéristiques principales : elles sont très dures, leur grain est très fin, et surtout, elles blanchissent au contact de l’eau de pluie.

Crédit : JOEL SAGET/AFP/Getty Images

Non seulement l’eau ne s’infiltre pas dans ce calcaire, puisqu’il n’est pas spongieux, mais chaque pluie permet au bâtiment emblématique de se refaire une beauté, ce qui explique que, depuis sa construction, la façade de la basilique n’ait jamais été rénovée.

La pierre du Château-Landon, utilisée pour l’extérieur de l’édifice, sécrète une substance blanche au contact de l’eau, le calcin. Celui-ci durcit ensuite au soleil. La basilique s’auto-nettoie donc à chaque averse. Si vous regardez bien le Sacré-Cœur, vous remarquerez d’ailleurs que les seules parties de sa façade qui se sont assombries sont celles situées à l’abri de la pluie.

Voilà donc le fameux secret de la blancheur quasi-immaculée du deuxième monument religieux le plus visité de Paris, après la cathédrale Notre-Dame de Paris !

Crédit : PATRICK KOVARIK/AFP/Getty Images

L’origine de la construction du Sacré-Cœur prend source en 1870.

Depuis la nuit des temps, Montmartre a été un lieu de culte : les Druides gaulois, les Romains avec les temples dédiés à Mars et Mercure, l’Église Saint-Pierre, la plus ancienne de Paris, reconstruite près de l’Abbaye Royale de Montmartre au XIIeme siècle par le roi Louis VI et sa femme Adélaïde de Savoie.

En 1870, la guerre éclate entre la France et l’Allemagne. En France, c’est la défaite militaire et l’occupation d’une partie du pays par les troupes allemandes et Paris connaît la terrible période de la Commune de Paris. Il est alors fait un Vœu national de construire une église consacrée au Cœur du Christ (« Sacré Coeur ») en réparation des pêchés commis par la France suite aux événements de la Commune de Paris, dont Montmartre fut un des hauts lieux. Les malheurs de la France étaient considérés encore à cette époque venant de causes spirituelles plutôt que politiques.

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à le partager avec vos amis et à nous laisser vos commentaires.

RECOMMANDÉ