Seine-et-Marne : 25 caravanes des gens du voyage s’installent sur la pelouse d’une école privée

Par Séraphin Parmentier
4 septembre 2020
Mis à jour: 4 septembre 2020

Indignés, le maire de la commune et des parents d’élèves espèrent que les occupants illégaux seront rapidement expulsés.

Dans la matinée du vendredi 4 septembre, en arrivant aux abords du Cours Bautain à Juilly, une commune d’environ 2000 habitants située au nord-est de Meaux, les élèves et les enseignants de l’établissement privé catholique ont découvert avec stupeur que plusieurs familles de la communauté des gens du voyage avaient élu domicile sur une pelouse derrière le gymnase.

Ce sont ainsi près de 25 caravanes qui se sont installées illégalement sur le terrain situé dans l’enceinte du Cours Bautain.

« Ils sont arrivés vers 21 h depuis Couilly-Pont-aux-Dames dont ils avaient été expulsés. Ils sont passés par le lotissement qui se trouve derrière et ont fracturé le portail, avant de s’installer à proximité immédiate du gymnase et des salles de classe », a expliqué Daniel Haquin, le maire (SE) de Juilly, dans les colonnes du Parisien.

Si les quelque 750 écoliers du Cours Bautain – qui accueille des élèves de la maternelle jusqu’à la troisième – ont bel et bien pu assister à leurs classes le 4 septembre, M. Haquin craint que l’établissement ne soit contraint de fermer ses portes à partir de lundi prochain.

Le maire de Juilly et les parents d’élèves excédés

« Il est inconcevable que dans la République française on ne puisse pas expulser 70 personnes qui occupent illégalement une école et dont aucune ne porte le masque, quand on sait les contraintes sanitaires qu’on a imposées par ailleurs aux écoles pour la rentrée. C’est le monde à l’envers ! Dans leur discours, le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur disent qu’ils soutiennent les maires mais nous sommes abandonnés ! » gronde l’édile.

Une colère d’ailleurs partagée par plusieurs parents d’élèves.« Je ne comprends pas que l’on puisse laisser des gens du voyage sur le terrain d’une école, ce n’est pas un simple terrain inoccupé », souligne Étienne, père de quatre enfants qui fréquentent l’établissement.

« C’est complètement ahurissant en termes sanitaires mais aussi de sécurité. Nos enfants ont subi la Covid et subissent désormais cette intrusion à peine quelques jours après la rentrée. Comment expliquer à des enfants qu’on occupe leur école et que personne ne fait rien ! » conclut le père de famille avec dépit.

Focus sur la Chine : le porte-parole chinois sous le feu des critiques

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ