Seine-et-Marne : enfants enfermés dans une voiture en plein soleil, le père semblait plus préoccupé par la vitre brisée que par la santé de ses enfants

Par Emmanuelle Bourdy
22 juillet 2020
Mis à jour: 22 juillet 2020

Samedi 18 juillet, deux enfants âgés de 3 et 5 ans avaient été retrouvés dans une voiture garée dans le parking du centre commercial Val-d’Europe (Seine-et-Marne). Dans l’habitacle de la voiture, garée en plein soleil, il faisait 35 °C. Les policiers étaient intervenus pour libérer les enfants en danger de mort, après avoir été avertis par le service de sécurité du centre commercial.

« À quelques minutes près, ils n’étaient plus là »

Après que l’alerte a été donnée par le service de sécurité du centre commercial vers 14 h 45, la brigade anti-criminalité de Chessy est intervenue ; les deux enfants étaient en état grave de déshydratation. Une source proche de l’enquête précise au Parisien : « À quelques minutes près, ils n’étaient plus là. »

De plus, les passants qui se trouvaient autour de la voiture n’ont pas osé fracasser la vitre, de peur des représailles. Un officier précise à ce propos : « Ils avaient peur d’être poursuivis pour des dégradations alors qu’en cas de force majeure, ils auraient pu intervenir. »

Le Parisien rapporte encore que le jour des faits, « les policiers ont frappé aux vitres et ont guetté les réactions, mais comme personne ne réagissait, ils ont pris les choses en main, explique une source proche de l’enquête. « Le thermomètre de leur véhicule indiquait 35°, il ne fallait pas traîner. »

La chaleur dans l’habitacle de la voiture était si élevée que les enfants ne réagissaient déjà plus. Christophe Gonzalez, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance, explique que « la tête de l’un d’eux est partie en arrière, l’enfant ne réagissait presque plus ». L’un des enfants avait même les yeux révulsés, selon une source proche de l’enquête.

Parce qu’ils étaient insupportables !

En voyant l’état de santé des deux enfants, les sapeurs-pompiers ont demandé l’envoi d’un médecin. Les deux enfants ont ensuite été transportés à l’hôpital de Jossigny. Ils en sont sortis ce dimanche.

Entre-temps, les parents étaient revenus à leur voiture après avoir fait leurs courses. Ceux-ci avaient tout simplement laissé leurs deux enfants dans la voiture en guise de punition, sous prétexte qu’ils les trouvaient insupportables. Ils étaient ensuite retournés dans le centre commercial pour finaliser leurs courses, emmenant leur petit dernier.

Le Parisien explique encore que lorsque les parents sont revenus, la mère a rejoint ses enfants dans le véhicule des sapeurs-pompiers ; le père, lui, a été emmené au commissariat de police. Ce dernier semblait visiblement plus « énervé par la vitre brisée que par le sort de ses enfants. Il refusait ensuite qu’on les emmène à l’hôpital », a ajouté une personne proche du dossier.

« Le couple, originaire de la région de Tours, [était] en vacances chez leur belle-sœur », précise une personne proche de l’enquête. C’est donc le parquet mineur de Tours (Indre-et-Loire), qui sera en charge de l’enquête sociale. Des sanctions ainsi que des mesures éducatives seront certainement prises à l’encontre des parents.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ