Seine-et-Marne : un employé d’une blanchisserie meurt dans un sèche-linge en essayant de le réparer

Par Séraphin Parmentier
10 avril 2020
Mis à jour: 10 avril 2020

Saisie de l’enquête, la police judiciaire de Melun privilégie pour l’instant la piste d’un accident.

Les faits se sont déroulés dans la soirée du vendredi 3 avril au sein d’une blanchisserie industrielle établie rue de la Gloriette, à Brie-Comte-Robert, une commune de près de 18 000 habitants située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Paris.

Entre 21 h et 22 h, un employé de l’unité de service et de traitement du groupe Kalhyge a perdu la vie alors qu’il travaillait sur un sèche-linge bloqué par un bourrage de tissu.

Âgé de 36 ans, le mécanicien avait pénétré à l’intérieur de la machine pour la réparer. Pour une raison encore indéterminée, la porte du sèche-linge s’est refermée sur lui et l’appareil s’est mis en route, atteignant rapidement une haute température.

C’est un collègue de la victime qui a retrouvé son corps inanimé. Malgré l’intervention des secours, le mécanicien n’a pas pu être sauvé. L’Inspection du travail et la police judiciaire de Melun ont été saisies.

L’hypothèse accidentelle privilégiée

Si l’autopsie du corps du défunt a été réalisée, l’enquête doit désormais déterminer les circonstances exactes de son décès.

« Les marques sur le corps peuvent être dues au sèche-linge, mais on ne sait pas vraiment ce qui a pu se passer. Nous privilégions l’hypothèse accidentelle, mais l’enquête de la police judiciaire se poursuit », a précisé Béatrice Angelelli, procureur de la République de Melun, dans les colonnes du Parisien.

Spécialisée dans la location et l’entretien de vêtements de travail, de linge plat, d’articles d’hygiène et d’équipements sanitaires pour les entreprises, la société Kalhyge compte une trentaine d’unités de traitement et de service en France, dont celle de Brie-Comte-Robert.

Le 9 avril, l’entreprise a confirmé « avec une grande émotion et une profonde tristesse » le décès de l’un de ses salariés.

« Les premières pensées de la direction et des employés de Kalhyge vont à sa compagne, à ses enfants et aux proches de leur collègue. Nous attendons les résultats de l’enquête de police en cours qui définira les causes de l’accident », a déclaré un porte-parole de la société.

RECOMMANDÉ