Seine-Maritime : une école maternelle dans la forêt va bientôt ouvrir pour « se reconnecter à la nature »

Par Nathalie Dieul
19 février 2021
Mis à jour: 19 février 2021

C’est en septembre 2021 qu’est prévue l’ouverture de la forest school de Sassetot-le-Mauconduit (Seine-Maritime). Il s’agit d’une école maternelle peu conventionnelle, puisqu’elle est installée en pleine forêt. Les élèves âgés de 3 à 6 ans passeront un maximum de temps à l’extérieur, en suivant toutefois un programme pédagogique collant à celui de l’Éducation nationale.

Avec pour tout bâtiment deux yourtes, cette école de la forêt s’inspire du concept des forest schools des pays nordiques. Le projet a été longuement mûri et depuis 2012, deux yourtes entourées d’un potager et d’une mare sont aménagées « pour amener les écoliers dans la nature », rapporte Le Parisien.

L’association Mouvement actif pour une vie durable (MAVD) a été créée il y a 12 ans par William Paesen. Avec l’animatrice Élodie Bestault, il reconnecte les enfants des écoles à la nature. Grâce à des programmes à la journée montés avec des enseignants de tout le département, ils ont permis à plus de 2 000 enfants de venir là rien qu’en 2019. Aujourd’hui, l’association est prête à passer à une autre étape et il y a plus de demandes que de places disponibles à la rentrée 2021.

« Ici, on traverse le bois et on est au bord de la mer. On pourra aussi y passer des journées », explique William Paesen à 76actu. Le fait de passer beaucoup de temps dehors rend les enfants « plus autonomes, plus attentifs à ce qui est autour d’eux », ajoute Élise Bestault.

Dix enfants, âgés de 3 à 6 ans, auront cette chance d’apprendre autrement dans la seule école de ce genre en Normandie. « Le principe est d’amener les enfants dans la nature pour qu’ils expérimentent leur besoin de savoir. Ils font leur apprentissage à leur rythme, encadrés par des adultes, ils apprennent les matières et à trouver des solutions ensemble », précise Élodie.

Le programme d’apprentissage de cette école de la forêt collera sur celui de l’Éducation nationale puisqu’elle a pour but de rentrer dans le circuit classique d’ici quelques années. Un enseignant est en cours de recrutement, et l’école sera supervisée par une ancienne directrice d’école à la retraite, prête à reprendre du service de manière bénévole pour ce projet.

« Le programme scolaire des maternelles est vraiment à notre portée. Les connaissances essentielles portent sur le développement des sens, et quoi de mieux pour ça que d’être dans la nature ! » explique William Paesen.

« Ce n’est pas une école où nous ferons n’importe quoi ! Les horaires et les vacances sont les mêmes. Ce ne seront pas des écoliers hors du système. D’ailleurs, les parents font un choix éducatif », ajoute Élodie Bestault.

Les différentes pédagogies – des méthodes qui ont fait leurs preuves comme la pédagogie Montessori – mélangées dans l’approche de la nouvelle école permettent de laisser les enfants apprendre à leur rythme. « Lorsque le déclic arrive, ils apprennent très vite. Résultat, ils arrivent souvent en CP avec une meilleure maîtrise de la lecture, de l’écriture… », assure Élise.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ