Seine-Maritime : des policiers sauvent un bébé de 14 mois à Dieppe

Par Léonard Plantain
11 janvier 2021
Mis à jour: 11 janvier 2021

Samedi 2 janvier, à Dieppe (Seine-Maritime), des policiers ont sauvé un bébé de 14 mois en lui administrant les gestes de premiers secours dans leur commissariat.

Vers 19 h 20 samedi 2 janvier, deux femmes d’origine géorgienne se sont présentées au commissariat de la cité aux Quatre ports à Dieppe avec un bébé de 14 mois. Arrivées récemment sur la commune, elles cherchaient un hôpital et étaient prises de panique car leur bébé n’allait pas bien.

Elles ont alors frappé à la porte de l’hôtel de police, boulevard Georges-Clemenceau. Visiblement, le bébé présentait des difficultés respiratoires. La jeune femme à l’accueil, en service civique, a tout de suite vu qu’il y avait un problème, relate le journal Les Infos dieppoises.

Immédiatement, l’hôtesse d’accueil a appelé ses collègues pour leur venir en aide. Un fonctionnaire de police de l’équipe de nuit a alors installé le bébé avant qu’un membre de la Bac lui administre les gestes de premiers secours.

Un acte qui a permis au bébé de régurgiter le lait coincé dans sa gorge, sans doute avalé de travers (fausse route). « Ce geste l’a sauvé », a indiqué le commissariat, dont l’équipe a été félicitée par la direction.

Nouvel Horizon – Accord UE-Chine : Pékin impose sa loi


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ