Seine-Maritime : sur le point de partir à la retraite, un ouvrier meurt décapité par une pelle mécanique

Par Séraphin Parmentier
26 octobre 2020
Mis à jour: 26 octobre 2020

La victime a eu la tête arrachée par une pelleteuse alors qu’elle travaillait sur un chantier avec ses collègues.

Le drame s’est produit dans la matinée du lundi 26 octobre au Rubis Terminal du Grand-Quevilly, un site de stockage de produits pétroliers situé dans la banlieue rouennaise.

Un employé de la société de travaux publics Troletti âgé de 60 ans a été victime d’un terrible accident qui lui a coûté la vie. Selon France 3, le sexagénaire travaillait avec deux collègues au moment des faits : l’un aux commandes d’un camion benne, l’autre d’une pelle mécanique.

Le sexagénaire guidait le conducteur de la pelleteuse avec un talkie-walkie afin de procéder au nettoyage d’un bac de rétention, son collègue ne pouvant pas apercevoir l’extrémité du bras articulé de la machine qu’il pilotait.

La victime était sur le point de partir à la retraite

Au cours d’une manœuvre, le sexagénaire a été percuté par le godet situé au bout du bras articulé de la pelleteuse. Tué sur le coup, il a eu la tête et une jambe arrachées par l’engin de chantier.

Employée de la société Troletti depuis janvier 2017, la victime devait partir à la retraite dans une semaine.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de l’accident.

FOCUS SUR LA CHINE – Institut Confucius : l’influence de Pékin en France et dans le monde

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ