Seine-Saint-Denis : l’interpellation d’une femme voilée en infraction dégénère, son chien abattu par la police après des appels au terrorisme

Par Laurent Gey - Epoch Times
20 octobre 2019 Mis à jour: 20 octobre 2019

Vendredi soir, la circulation est dense sur le quai de la Marine et une conductrice dépasse à vive allure la file de voitures à l’arrêt en empruntant la voie de tramway. Elle est arrêtée pour infraction au code la route par une patrouille de police. Mais le contrôle dégénère et la femme qui s’avère être voilée refuse d’obtempérer.

Au volant se trouvait une femme voilée qui a catégoriquement refusé de présenter ses papiers d’identité, indique la police. Selon nos informations, elle aurait proféré des insultes en langue arabe, selon Actu 17.

Dans un message publié sur Twitter, la Préfecture de Police déclare qu’«elle a refusé le contrôle et a insulté les policiers», puis qu’«elle a proféré des paroles faisant l’apologie du terrorisme, puis incité les passants à l’émeute».

Selon une source proche du dossier, elle aurait pris à témoin des gens dans la rue « en prétendant qu’elle avait été contrôlée parce qu’elle portait un voile ».

À bord de la voiture, se trouvait un chien american terrier, une race proche du pitbull qui connait une recrudescence à Saint-Denis. Agressif, il est sorti de la banquette arrière de la voiture et a été neutralisé par les policiers qui l’ont touché mortellement.

Une partie de la scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. Elle a créé une polémique après avoir été vue plus de 400.000 fois en pointant l’intervention des policiers. D’après BFM, la femme était vêtue d’une burqa (voile couvrant intégralement le corps avec une ouverture au niveau des yeux) et les policiers lui auraient demandé de la retirer – son port étant interdit en France.

La conductrice a été placée en garde à vue à Aubervilliers. Elle serait déjà connue des forces de l’ordre pour plusieurs outrages.

RECOMMANDÉ