Selon Donald Trump, les résultats du dépouillement des bulletins de vote sont « très étranges »

Par Jack Phillips
4 novembre 2020
Mis à jour: 5 novembre 2020

Mercredi matin, le président américain Donald Trump a écrit un post sur Twitter, notant qu’il était en tête dans un certain nombre d’États du champ de bataille et a laissé entendre que quelque chose de « très étrange » était en train de se produire.

« Hier soir, j’étais à la tête, souvent solidement, de nombreux États clés, dans presque tous les cas dirigés et contrôlés par les démocrates », a écrit Trump vers 10 heures du matin. « Puis, un par un, [mes victoires] ont commencé à disparaître comme par magie alors que des bulletins de vote surprises étaient comptés. TRÈS ÉTRANGE, et les ‘sondeurs’ se sont trompés complètement et comme jamais dans l’histoire ! »

Le président faisait probablement référence aux États du Wisconsin, du Michigan et de la Géorgie, dont les chiffres sont trop neutres pour être concluants le moment.

Cela s’est produit quelques heures après que M. Trump, lors d’une conférence de presse, a déclaré qu’il porterait la bataille électorale devant la Cour suprême si nécessaire.

« Nous irons à la Cour suprême des États-Unis. Nous voulons que tous les votes cessent. Nous ne voulons pas qu’ils trouvent des bulletins de vote à 4 heures du matin et les ajoutent à la liste », a déclaré M. Trump à ses partisans à la Maison-Blanche.

M. Trump a fait remarquer qu’il avait gagné en Floride, au Texas et en Ohio quelques heures plus tôt et a souligné les avancements qu’il avait obtenus en Géorgie, en Caroline du Nord, en Pennsylvanie et dans d’autres États.

« C’est une fraude à l’égard du public américain. C’est une honte pour notre pays. Nous nous préparions à gagner cette élection. Franchement, nous avons gagné cette élection », a-t-il ajouté.

En réponse, Jen O’Malley Dillon, manager du démocrate Joe Biden, a accusé le président de « tenter de bloquer » les bulletins de vote qui ont été déposés.

« Le dépouillement ne s’arrêtera pas. Il continuera jusqu’à ce que tous les votes dûment exprimés soient comptés. Parce que c’est ce que nos lois – les lois qui protègent le droit constitutionnel de chaque Américain à voter – exigent », a-t-elle ajouté dans une déclaration. « Si le président met à exécution sa menace d’aller devant les tribunaux pour essayer d’empêcher la bonne tabulation des votes, nous avons des équipes juridiques prêtes à se déployer pour résister à cet effort. Et elles l’emporteront. »

En septembre, M. Trump a déclaré qu’il se conformerait à un arrêt de la Cour suprême si l’élection devait être contestée.

À un moment donné hier soir, un des messages de Trump a été signalé par Twitter comme « erroné ».

« Nous sommes en hausse, mais ils essaient de TRAFIQUER l’élection. Nous ne les laisserons jamais faire. On ne peut pas voter après la fermeture des bureaux de vote », a-t-il écrit.

FOCUS SUR LA CHINE  – Un milliardaire chinois menace le monde par ses actes

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ