Selon un fonctionnaire allemand, il existe des preuves matérielles que la petite Madeleine McCann, disparue, est décédée

Par Jack Phillips
25 septembre 2020
Mis à jour: 25 septembre 2020

Les procureurs allemands ont affirmé qu’il y a des preuves matérielles que Madeleine McCann, la petite fille britannique disparue en 2007, est morte.

S’adressant à la chaîne de télévision portugaise RTP mardi, le procureur de Braunschweig, Hans Christian Wolters, a déclaré que les enquêteurs avaient des preuves que la petite fille disparue au Portugal il y a plus de 13 ans était morte.

Lorsqu’on a demandé à Hans Christian Wolters s’il y avait des preuves matérielles de la mort de Madeleine, il a répondu : « Oui. »

Le présentateur de RTP lui a alors posé la question : « Quelle preuve avez-vous de sa mort ? Avez-vous un enregistrement ? » Il n’a pas précisé quelles preuves avaient été obtenues dans cette affaire.

M. Wolters a refusé de donner plus de détails et a dit : « Je ne peux rien dire sur ce que nous avons. »

Les parents de Madeleine McCann, Kate (à gauche) et Gerry McCann (à droite) avec une impression d’artiste de l’apparence que leur fille pourrait avoir à l’âge de 9 ans, au centre de Londres, le 2 mai 2012. (Leon Neal/AFP/GettyImages)

Au début de l’année, M. Wolters a déclaré aux médias qu’il croyait que la fille était morte et a identifié le délinquant sexuel Christian Brueckner comme le principal suspect dans cette affaire. M. Brueckner purge actuellement une peine pour une accusation relative au trafic de drogue sans lien avec l’affaire.

« Tout ce que je peux dire, c’est que c’est comme un puzzle et qu’il y a de nombreuses pièces qui nous amènent à croire que Christian B. serait en cause », a déclaré Wolters.

Son avocat, Friedrich Fulscher, a déclaré au tabloïd The Sun lundi qu’il avait des preuves de l’innocence de M. Brueckner.

M. Wolters, quant à lui, a déclaré cette semaine que M. Brueckner fait l’objet d’une enquête pour avoir prétendument violé une femme irlandaise en Algarve, au Portugal, en 2004.

Une photo d’identité judiciaire de Christian Brückner (également Brueckner), suspect dans la disparition de Madeleine McCann, âgée de 3 ans, en 2018 à Milan où Brueckner a été arrêté et extradé vers l’Allemagne pour le viol pour lequel il est actuellement emprisonné. (Carabinieri Milano via Getty Images)

En juin, la police a diffusé un appel télévisé pour obtenir des informations, dans l’espoir que le public puisse fournir les preuves nécessaires pour engager des poursuites dans l’affaire McCann. Depuis lors, les polices britannique et allemande ont reçu des « centaines » d’informations, a déclaré M. Wolters à l’époque.

« Notre enquête a permis de trouver des preuves qui étaient une raison suffisante pour que nous allions vers le public, mais le fait que nos soupçons ne sont pas assez fermes pour émettre un mandat d’arrêt n’est un secret pour personne », a-t-il déclaré.

FOCUS SUR LA CHINE – Barrage effondré, village inondé

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ