Selon le président américain Donald Trump, la pandémie montre que l’ère de la mondialisation est révolue

Par Tom Ozimek
15 mai 2020
Mis à jour: 15 mai 2020

Le président américain Donald Trump a déclaré que les bouleversements liés au virus dans les chaînes d’approvisionnement ont mis en évidence la vulnérabilité de la dépendance des États-Unis vis-à-vis de fournisseurs étrangers, ajoutant qu’il pense que l’époque des « mondialistes » est révolue.

M. Trump a fait ces remarques dans une interview de Maria Bartiromo, de la chaîne payante Fox Business, diffusée jeudi.

« Tout va se remettre en place », a déclaré M. Trump, qui a répondu à une question sur la durée des restrictions des voyages internationaux afin d’éviter une nouvelle propagation du virus du PCC* (virus du Parti communiste chinois), le nouveau coronavirus apparu en Chine l’année dernière et qui est à l’origine de la maladie Covid-19.

« À bien des égards, nous avons beaucoup appris. Et nous allons relancer la fabrication de produits, ce que nous n’aurions jamais pu faire sans cela, aussi mauvais que cela ait été », a déclaré M. Trump, en faisant référence à l’effort de relocalisation des principales chaînes d’approvisionnement après que l’augmentation de la demande de fournitures médicales, comme les équipements de protection individuelle et les respirateurs artificiels, due à la pandémie, a entraîné des pénuries dramatiques de matériel, pour la plupart de fabrication étrangère.

« Ceci devient incontournable, c’est presque comme si cela allait être un nouveau mode de vie », a déclaré M. Trump à propos des intérêts commerciaux bien ancrés de ceux qu’il qualifiera plus tard dans l’interview de « mondialistes ».

Le président Donald Trump fait un signe de la main en quittant la Maison-Blanche pour se rendre à Camp David, à Washington, le 1er mai 2020. (Chip Somodevilla/Getty Images)

« Il s’agit de notre pays, pas du monde, nous devons redresser notre pays », a déclaré M. Trump en évoquant certaines des leçons que la pandémie a apportées en ce qui concerne la conception des chaînes d’approvisionnement.

Le président a déclaré que si l’Amérique aspire à devenir leader sur la scène mondiale, cela ne doit pas se faire au détriment des intérêts nationaux.

« Il y a des années, nous fabriquions nos produits, nous ne comptions pas sur tout le monde », a-t-il déclaré, ajoutant : « Il y a des mondialistes. Il y a des gens qui pensent que nous devons rendre le monde riche à nos dépens. »

« Ces jours sont révolus », a déclaré M. Trump, ajoutant : « Et, à tout le moins, les deux derniers mois ont prouvé que c’était vrai. »

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

En réponse à une question sur les preuves que les membres de l’administration Trump affirment avoir vues en liaison avec le laboratoire de virologie à Wuhan, le président a attribué la responsabilité de l’épidémie au régime chinois, mais s’est abstenu de les accuser d’avoir intentionnellement laissé le virus mortel se propager.

« Ils ont pris la décision de lui permettre de s’échapper de ses frontières ? » a demandé la journaliste.

« Je ne sais pas s’ils ont pris cette décision, mais il a échappé à tout contrôle », a déclaré M. Trump. « Cela semble plutôt avoir échappé à tout contrôle. »

Le président américain Donald Trump s’exprime lors d’un événement sur la protection des personnes âgées des États-Unis dans la salle Est de la Maison-Blanche à Washington le 30 avril 2020. (Win McNamee/Getty Images)

Selon M. Trump, la pandémie met en évidence les vulnérabilités des chaînes d’approvisionnement mondialisées.

« Un petit morceau du monde tourne mal et tout le monde est perturbé », a déclaré M. Trump, en référence à l’épidémie.

« Nous devrions toutes les avoir aux États-Unis », a dit M. Trump à propos des principales chaînes d’approvisionnement.

À la question de savoir si c’était un objectif réaliste d’amener la fabrication de produits clés en Amérique, M. Trump a répondu que oui. « Nous le faisons parce que je change toutes ces politiques. »

Une des mesures possibles pour amener les entreprises à se relocaliser est de mettre en place des barrières commerciales, a dit M. Trump, et une autre est la fiscalité.

« Une des mesures d’incitation, franchement, est de leur faire payer des taxes lorsqu’elles fabriquent des produits à l’extérieur », a déclaré M. Trump.

Les commentaires de M. Trump sont venus avant qu’il ne se rende à Allentown, en Pennsylvanie, jeudi, pour mettre en avant un distributeur américain d’équipements médicaux qui contribue à l’effort de fabrication et d’expédition d’équipements de protection individuelle dans tout le pays pour faire face à l’épidémie du virus du PCC.

M. Trump visitera Owens and Minor Inc, qui, selon la Maison-Blanche, a envoyé des millions de masques N95, de blouses chirurgicales et de gants à des hôpitaux dans tout le pays.

M. Trump devrait discuter des efforts visant à utiliser le stock national stratégique pour le dépistage du coronavirus, ainsi que des efforts visant à « reconstituer et renforcer le stock afin que l’Amérique ne soit plus jamais prise au dépourvu », a déclaré la Maison-Blanche.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ