Selon un sondage, 63 % des Américains souhaitent que le gouvernement achète des produits fabriqués aux États-Unis, même à un coût plus élevé

Par Tom Ozimek
1 avril 2021
Mis à jour: 1 avril 2021

Selon un récent sondage, 63 % des Américains souhaitent que le gouvernement achète des produits fabriqués aux États-Unis, même à un coût nettement plus élevé.

Le sondage Reuters-Ipsos, qui a été publié mardi, a également montré que, bien que 69 % des répondants américains estiment qu’un produit fabriqué en Amérique est au moins quelque peu important, 37 % ne seraient pas prêts à payer un supplément pour cela de leur propre poche.

Vingt-six pour cent ne seraient prêts à payer que 5 % de plus, tandis que 21 % se disent prêts à payer tout au plus 10 % de plus.

Ces résultats sont conformes à ceux d’un sondage similaire réalisé l’année dernière, qui montrait que 70 % des personnes interrogées estimaient que les produits fabriqués aux États-Unis étaient assez ou très importants, tandis que 38 % déclaraient qu’elles n’étaient pas prêtes à payer davantage pour des produits fabriqués aux États-Unis. Dans le sondage de l’année dernière, les mêmes pourcentages de répondants que cette année ont déclaré qu’ils seraient prêts à payer une prime de 5 % et de 10 % pour des produits fabriqués aux États-Unis.

Le sondage, dont la marge d’erreur est de plus ou moins 3,5 points de pourcentage, intervient un an après la pandémie de Covid-19, qui a entraîné des pénuries d’équipements médicaux qui ont mis en évidence les inconvénients de la dépendance des États-Unis vis-à-vis des chaînes d’approvisionnement étrangères.

L’ancien président Donald Trump a mené des politiques vigoureuses visant à relocaliser les chaînes d’approvisionnement et à ramener les emplois manufacturiers aux États-Unis, ainsi qu’à réduire la dépendance des États-Unis à l’égard des produits importés, notamment en signant l’an dernier un décret visant à stimuler la production américaine de minéraux essentiels.

Le président Joe Biden a également pris des mesures sous la bannière « Made in America », notamment en signant un décret qui vise à augmenter les achats de produits fabriqués aux États-Unis, principalement en renforçant les règles relatives aux marchés publics fédéraux et en donnant au gouvernement un rôle plus important dans le soutien aux entreprises américaines.

Plus récemment, Biden a signé un décret sur les chaînes d’approvisionnement de l’Amérique, qui demande aux agences gouvernementales de procéder à des examens des chaînes d’approvisionnement avec 100 jours d’échantillon, qui évalueraient entre autres l’identification des risques et des vulnérabilités.

Le décret prévoit également la réalisation d’examens sectoriels dans un délai d’un an pour la défense, les technologies de l’information et de la communication, l’énergie, les transports et la production alimentaire ainsi que la santé publique et la préparation aux risques biologiques.

Cette mesure vise également à stimuler l’emploi dans le secteur manufacturier en renforçant les chaînes d’approvisionnement américaines pour les biens essentiels, à savoir les batteries avancées, les produits pharmaceutiques, les minéraux essentiels et les semi-conducteurs.

Selon le Bureau of Labor Statistics, il y a 12,2 millions d’emplois dans le secteur manufacturier aux États-Unis, contre 17 millions en 2000.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ