Selon un éminent professeur de droit, « la France est devenue l’une des plus grandes menaces à la liberté d’expression »

Par Laurent Gey - Epoch Times
7 juillet 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Jonathan Turley est un professeur de droit émérite à l’Université George Washington. Selon lui, « la France est devenue l’une des plus grandes menaces à la liberté d’expression » non seulement pour l’Europe mais pour le monde. Il dénonce la loi Avia et l’hypocrisie du président français, entre ses discours et la réalité.

Dans un article paru sur The Hill, Jonathan Turley annonce la couleur: « Sans se laisser décourager, Macron et d’autres en Europe s’apprêtent à imposer unilatéralement le contrôle de la parole sur Internet avec de nouvelles législations en France et en Allemagne. ».

La semaine dernière, le Parlement a adopté la loi Avia qui donnerait aux entreprises comme Facebook et Google 24 heures pour supprimer les propos haineux de leurs sites, sous peine d’une amende de 1,4 million de dollars par violation. Selon M. Turley, « ces lois criminalisent la liberté d’expression selon des normes vagues faisant référence à l’« incitation à la haine » d’autrui fondée sur la race ou la religion. »

Une loi similaire à la loi Avia contre les «contenus haineux» a été votée en 2017 en Allemagne. Pour le professeur de droit américain, le résultat de ces lois mal définies est prévisible: « Un récent sondage a révélé que seulement 18 % des Allemands estiment pouvoir s’exprimer librement en public. Plus de 31 % ne se sentent même pas libres de s’exprimer en privé parmi leurs amis. Seulement 17 % des Allemands se sentent libres de s’exprimer sur Internet, et 35 % déclarent que la liberté d’expression est limitée à de petits cercles privés. »

Jonathan Turley finit sur une note très amère concernant la France: « La triste ironie est de voir la France prendre la tête des pays visant à restreindre la liberté d’expression. Autrefois bastion de la liberté, la France est aujourd’hui devenue l’une des plus grandes menaces mondiales contre la liberté d’expression. »

RECOMMANDÉ