Un serrurier sauve une femme d’un kidnappeur après avoir vu « 17 » écrit sur sa main

Par Epoch Times
16 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

Au début de ce mois, une habitante de l’Utah a été secourue par un serrurier qui a compris qu’elle était kidnappée en raison du chiffre « 17 » qu’elle avait écrit sur sa main, selon les rapports de CNN.

Le serrurier répondait à un appel dans une maison de Midway, à environ 45 km au sud-est de Salt Lake City. Il avait été engagé pour changer la serrure d’une porte d’entrée, mais il a réalisé que quelque chose n’allait pas lorsque la femme lui a montré par deux fois l’inscription « 17 » sur sa main alors qu’il lui présentait la facture.

Il a appelé les adjoints du shérif du comté, après avoir d’abord parlé à un ami qui travaillait pour le FBI. Selon le bureau du shérif, il a dit qu’il y avait un homme dans la maison qui « avait agi de manière suspecte, restant au plus près de la femme, ne lui permettant d’avoir son téléphone qu’avec sa permission ».

(Illustration – ungvar / Shutterstock)

Le serrurier, qui ne voulait donner que son prénom, Greg, a déclaré à CNN qu’il ne connaissait aucune des deux personnes avant sa visite.

« En tant que serrurier, j’ai déjà été impliqué dans certaines situations domestiques compliquées, mais jamais rien de tel », a-t-il déclaré.

Le rapport du shérif a identifié le suspect comme étant Grant Eggertsen. Ayant déjà eu une relation avec cette femme, il était entré dans la maison sans autorisation le 1er octobre.

Le rapport note que la femme croit que M. Eggertsen était en colère parce qu’elle était passée à une autre relation, après qu’ils se sont disputés et qu’il l’a agressée. Il a refusé de la laisser sortir de la maison ou d’avoir son téléphone. Le changement de serrure avait été commandé avant l’arrivée de M. Eggertsen parce qu’elle voulait l’empêcher d’entrer.

Il a été arrêté par la police et le bureau du procureur du comté l’a accusé d’enlèvement aggravé, de détention illégale, d’intrusion illicite et d’agression. Il a ensuite été libéré sous caution fixée à 5 000 dollars.

L’avocat de M. Eggertsen n’a fait aucun commentaire lorsqu’il a été contacté par PEOPLE. On ne sait pas s’il a plaidé coupable pour le moment.

Le serrurier, Greg, a déclaré plus tard au KSTU que la femme lui avait montré sa main à deux reprises.

(Illustration – John Rawsterne / Shutterstock)

« Donc, forcément, cela a attiré mon attention. Comme je portais un masque, je ne pouvais rien lui dire », a-t-il dit, ajoutant : « …Je l’ai regardée dans les yeux, pour lui faire savoir que oui, je l’avais vue. »

Bien qu’il travaille depuis de nombreuses années, c’était une première pour Greg.

« La dame a été assez intelligente pour avoir imaginé ce  stratagème », a-t-il dit au journal télévisé. « Et donc, ce n’est pas comme si j’essayais de deviner ce qui se passait vraiment. Elle m’a donné de très bons indices sur le fait qu’il y avait un problème. »

Greg ne voulait pas rester sans rien faire, et après avoir parlé à son ami du FBI, il a appelé le shérif.

Après avoir appris ce qui s’était passé, Greg a dit à Fox13 : « Quand j’ai appris qu’il avait été arrêté, inculpé et tout ça, je me suis dit : ‘Ok, c’est bon. C’est bien. C’est bien. Je suis content que cette personne, cette dame, soit en sécurité et que rien de mal ne lui soit arrivé. »

FOCUS SUR LA CHINE – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ