Shen Kuo, illustre scientifique à l’esprit universel

25 avril 2015
Mis à jour: 17 mars 2017

Shen Kuo (1031-1095) a été un homme de science très compétent à l’origine d’une foule de réalisations de la Dynastie des Song du Nord. Il est surtout connu pour être l’auteur de Meng Xi Bi Tan (en 1088) ou Discussions de pinceau depuis un petit ruisseau de rêve, un livre qui recouvre un large éventail de sujets comme les mathématiques, l’astronomie, la physique, la chimie, la cartographie et les médicaments, entre autres.

Natif de Qiantang, l’actuelle Hangzhou, d’une famille de fonctionnaires du gouvernement, Shen a étudié diligemment depuis l’enfance. Sous le tutorat de sa mère, à l’âge de 14 ans, il avait lu toute la collection de livres de ses parents. Plus tard, il a voyagé à travers le pays, a pris des notes sur la géographie et sur toute innovation rencontrée.

Shen a passé l’examen impérial civil et a obtenu un grade élevé en 1063. Il a régulièrement été promu à une série de postes de fonctionnaires du gouvernement, en raison de ses compétences. Tout au long de sa vie il a démontré ses grands talents dans l’ingénierie, la stratégie militaire et la littérature. Son implication, dans les crises politiques entre les conservateurs et les réformateurs pendant «les Nouvelles lois» ou «les Nouvelles Politiques» de la période de la réforme, a suscité quelques controverses, mais sa contribution à l’astronomie, aux mathématiques, à la géographie, aux traitements médicaux par l’écriture du livre Meng Xi Bi Tan est considérée comme la plus importante histoire scientifique de la Chine.

Dans le livre Discussions de pinceau depuis un petit ruisseau de rêve, Shen a transcrit sa découverte de la déclinaison magnétique. Il a noté que la géomancie des sorciers utilise le pointeur de l’aimant pour repérer la direction du Sud et que les pointeurs magnétiques s’orientent souvent un peu plus vers l’Est, pas exactement vers le Sud. Il s’agit des prises de notes les plus anciennes de l’histoire humaine relative à la découverte de la déclinaison magnétique, un concept encore inconnu en Europe qui le deviendra 400 ans plus tard, en 1492, grâce à Christophe Colomb (1451-1506) à l’occasion de son premier voyage en Amérique.

En chimie, Shen Kuo a observé les gens réalisant un forage de puits pour recueillir l’huile noire du sous-sol. Il l’a appelée «huile de roche» et le nom est encore actuellement utilisé, en Chine, pour désigner le pétrole. Shen Kuo a noté que la ressource en pétrole était abondante et a prédit le grand impact que ce potentiel pouvait apporter au monde.

Shen a aussi suggéré que les fossiles étaient formés des restes d’anciens animaux et de plantes. Basé sur cette théorie, il en a déduit l’environnement naturel ancestral des fossiles qu’il a découvert. Plus de quatre cents ans plus tard, une discussion similaire a été amorcée durant la Renaissance quand l’italien Léonard de Vinci (1452-1519) a découvert la nature des fossiles.

Shen a documenté sa vie d’expériences de recherches scientifiques et de découvertes dans le livre de Meng Xi Bi Tan, considéré comme la première grande encyclopédie scientifique de l’histoire chinoise.

Yoshio Mikami (1875-1950), un mathématicien japonais a dit que Shen Kuo était unique dans toute l’histoire des mathématiques en Extrême-Orient, tandis que le sinologue britannique et biochimiste Joseph Needham (1900-1995) l’a considéré comme «l’un des plus grands esprits scientifiques de l’histoire chinoise». Pour commémorer le travail de Shen Kuo, l’Astéroïde 2027 a été nommée, en sa mémoire, par l’observatoire astronomique Purple Mountain de l’Académie chinoise des Sciences en 1979.

RECOMMANDÉ