Shen Yun à Genève : « Un message qui peut changer le monde »

Shen Yun à Genève : « Un message qui peut changer le monde »

Jean-François Poncet a vu Shen Yun le 7 avril à Genève : « Chaque danse a une histoire, un message à faire passer, c’est magnifique ».’NTDTV)

9 avril 2017

Genève – Le Bâtiment des Forces Motrices (BFM) de Genève a proposé aux spectateurs de renouer avec une culture divine, lors de la première de Shen Yun, vendredi 7 avril en soirée.

Le public chaleureux a apprécié le spectacle proposé par la compagnie Shen Yun Performing Arts. Faire revivre la culture divine qui a prospéré sur la terre ancestrale chinoise, telle est la mission que s’est fixée la compagnie. Selon les dires des spectateurs, la mission a été largement remplie.

« L’harmonie parfaite »

Franklin Adler appartient à la troisième génération d’une famille de joailliers. « Je trouve le spectacle exceptionnellement magnifique ! C’est un mélange de sons, de couleurs, de mouvements… C’est l’harmonie parfaite ! Le professionnalisme que j’ai vu ce soir est possible seulement après des années et des années de dur labeur pour arriver à ce niveau de perfection », a-t-il déclaré.

Le joaillier Franklin Adler a assisté à la première de Shen Yun à Genève : « Le spectacle est exceptionnellement magnifique ! » (NTDTV)

« Tout le spectacle est absolument magnifique et vraiment formidable », a-t-il ajouté. Il a apprécié cette rencontre avec la culture ancestrale chinoise : « Il y a du mystère, des légendes, de l’histoire et la combinaison de tout ceci est absolument splendide»

Passionné par la création de bijoux, il explique : « Ce spectacle me touche de la même manière que toutes les belles choses me touchent, que ce soit un objet, une danse, de la musique… Ce soir, il y a une combinaison de mouvements, de danse, d’harmonie et d’acrobaties ».

La danse classique chinoise est connue pour ses incroyables sauts et pirouettes, ainsi que son élégance tout en finesse. C’est l’une des formes d’art les plus rigoureuses et les plus expressives au monde, précise le site de la compagnie.

Le message du divin, le message de la vie, le message de l’espoir

« Le spectacle est magnifique. C’est la deuxième fois que je vois ce spectacle, avec celui de l’année dernière, et c’est toujours très… captivant, c’est magnifique ! », a déclaré Jean-François Poncet. Avant de prendre sa retraite, Monsieur Poncet exerçait en tant que conseiller en propriété industrielle. La première du spectacle Shen Yun correspond au 44e anniversaire de mariage du couple.

« C’est le message du divin, le message de la vie, le message de l’espoir, de la force de la justice, du bien contre le mal et c’est éternel »

Jean-François Poncet

« Chaque danse a une histoire, un message à faire passer, c’est magnifique », précise-t-il. Shen Yun, c’est de la danse classique chinoise, de l’art lyrique et de la musique avec un orchestre en live, qui allie des instruments occidentaux et orientaux. Les musiciens qui se produisent sur scène font découvrir des instruments chinois comme l’erhu : ce violon chinois à deux cordes qui a la faculté de nous toucher le cœur avec toute la gamme de sons que peut produire un artiste expérimenté. Ainsi l’ensemble du spectacle est composé de scènes qui font revivre les 5000 ans de la culture ancestrale chinoise.

En réfléchissant au message transmis, Jean-François Poncet souligne que « le message, c’est le message du divin, le message de la vie, le message de l’espoir, de la force de la justice, du bien contre le mal et c’est éternel ». Le site de la compagnie précise que Shen Yun dépeint un tableau extraordinaire de royaumes célestes, d’anciennes légendes et de contes héroïques modernes. Ces derniers abordent le non-respect de la liberté de conscience qui existe dans la Chine communiste moderne.

« Cela touche tout à fait le fond du cœur, c’est la vie, c’est l’éternel : probablement le sens du divin dans la vie », ajoute Jean-François Poncet quant il aborde les éléments qui l’ont réellement touchés.

Jean-François Poncet a vu Shen Yun le 7 avril à Genève : « Chaque danse a une histoire, un message à faire passer, c’est magnifique ».’NTDTV)

Il ajoute que « c’est un message qu’il faut continuer, qu’il faut passer, qui fait du bien ». Car, continue-t-il, « on peut changer le monde par l’art, par la beauté… par les sentiments qui sont positifs… »

Quand on lui demande de résumer un peu le spectacle, il le présente en ces termes : « C’est un spectacle très différent de ce que l’on peut voir, qui fait passer un message et plusieurs messages et qui les fait passer dans la beauté, dans l’art, dans ce qu’il y a de plus pur et à la fois fort dans les danses qui sont acrobatiques et c’est puissant ».

Il conclut en ces termes : « J’attends la suite, j’attends la suite, j’ai beaucoup aimé les tambours qui étaient nouveaux ! »

C’est très fin, très doux, la gestuelle est fantastique

Marcel Genevay est aujourd’hui retraité. Il a longtemps exercé dans un grand hôpital universitaire européen. Accompagné de son épouse, il a assisté au spectacle.

« C’est magnifique. C’est très fin, très doux, la gestuelle est fantastique, vraiment ! C’est très beau », a-t-il déclaré.

Marcel Genevay après avoir vu Shen Yun : « Les images étaient extraordinaires. »  (NTDTV)

Quand il parle des temps forts du spectacle, il présente deux scènes : « Il y a des moments très forts. Ma femme a été particulièrement sensible à la fin où il y a le bébé et on l’imagine grandir et le retrouver plus tard ». Il s’agit d’un tableau moderne qui présente le devenir d’un enfant privé de ses parents, suite à la répression exercée à l’encontre des personnes qui pratiquent les exercices du Falun Dafa.

« J’ai beaucoup aimé les parapluies. J’ai trouvé que les images étaient extraordinaires, comme le soleil qui brille quelque part. Le soleil chinois qui se couche… ». Ce tableau met en avant la beauté des fées célestes.

Faire revenir ce qui a longtemps été oublié ou caché, l’âme de la Chine

Gérard Beaudry, ingénieur retraité, était aussi présent. Il a été invité par sa fille qui connaissait déjà le spectacle proposé par la compagnie. « Nous avons vraiment été emballés parce que nous ne nous attendions pas à une telle qualité. Ce qui m’a impressionné, c’est la perfection et la synchronisation extraordinaire des artistes, outre leurs qualités artistiques. C’est absolument extraordinaire ! Si vous revenez l’an prochain, nous reviendrons », a-t-il déclaré.

Quand il parle du spectacle, il précise : « Je pense qu’on a voulu passer un message de sérénité, de calme et de retour aux civilisations anciennes qui se sont un petit peu perdues et je trouve cela remarquable ». Ce message lui semble important pour le monde aujourd’hui, car il pense qu’il permet de « préciser ou de faire revenir ce qui a longtemps probablement été oublié ou caché, qui revient maintenant et qui est, je crois, l’âme de la Chine », explique-t-il.

Gérard Beaudry, invité par sa fille au spectacle Shen Yun, a été « emballé », « impressionné par la perfection et la synchronisation extraordinaire des artistes ». (NTDTV)

« Je pense que le message s’adresse aussi bien aux Chinois qui comprendront peut-être encore mieux que les Occidentaux la portée du message. Mais pour les Occidentaux, c’est aussi un message très important et que l’on ne va pas oublier », ajoute-t-il.

Bien que n’étant pas Chinois, Monsieur Beaudry possède une certaine culture de la Chine. Il précise : « J’avais lu beaucoup de Lao Zi, sur un livre dont j’ai oublié le nom. Donc j’avais déjà une petite idée sur ce qui se passait aux temps anciens et je pense que le rappeler régulièrement est une très bonne chose pour tout le monde, avec le message que cela transmet ».

« Le message est décrit comme un message de paix et de confiance en la tradition qui a probablement été très oublié : plus oublié en Chine qu’ailleurs mais qui revient à la surface. Je pense que de plus en plus, la population actuelle, quelque soit le pays d’où on provient, revient aux sources qui sont quand même le fondement de la vie », conclut-il avec sérénité.