Shen Yun: «Je me suis sentie avec les miens»

13 avril 2015 Mis à jour: 17 octobre 2015

PARIS – C’est un public chaleureux qui a accueilli la première du spectacle Shen Yun ce vendredi 10 avril au Palais des Congrès de Paris. Parmi les personnes présentes, se trouvait Aurore Kinduelo, médecin de formation et membre du Rotary Club International. Cette année vice-présidente du club de Bussy-Val d’Europe et parallèlement au Comité Inter Pays (CIP) du Rotary, elle assure également quelques vacations et interventions au niveau des Nations unies.

Mme Kinduelo connaissait déjà Shen Yun. «La première fois, j’étais dans la découverte d’une culture, une culture un peu effacée, une culture méconnue, une culture qui nous a fait voyager, qui nous a fait entrer un peu dans ses entrailles et on était un peu dans la stupéfaction», a-t-elle déclaré en parlant de sa première rencontre avec Shen Yun, première compagnie de danse classique chinoise au monde qui s’est donné pour mission de faire revivre les 5000 ans de culture traditionnelle chinoise à travers la danse, le chant lyrique et la musique, tout en proposant une lecture des réalités de la Chine moderne, avec notamment le non-respect des droits individuels.

Immergée dans une culture

«Cette deuxième fois, c’est merveilleux! Je me suis retrouvée comme dans le ventre d’une maman», a-t-elle déclaré en faisant part de ses sensations sur le spectacle.

«Quand on est face à une telle beauté, des merveilles comme on a vécu ce soir, on a besoin de s’exprimer, on a besoin de le faire découvrir aux autres, on a envie de le faire partager.» «Je viendrai bien encore une troisième fois, je ne m’en lasse pas!», a-t-elle ajouté.

Une communion avec les danseurs

«Je suis très émue parce que la première fois, c’était une découverte, je venais découvrir une culture. Mais cette fois-ci, je me suis sentie vraiment participante». «Je me suis sentie dans un univers qui est le mien. Les danseurs qui étaient là, ils étaient plus proches de moi cette année que l’année dernière, j’étais dans leur peau, j’étais très heureuse et en même temps émue.»

«J’ai trouvé que c’était très court cette année. Pourtant, c’est la même durée, mais j’étais tellement dedans… que pour moi c’était très court!», a-t-elle déclaré.

Une vision du paradis

«Je me suis sentie… au paradis! Si c’est cela le paradis, c’est idéal! Vous voyez, avec la danse, on a senti des parfums, des parfums de lotus, de pruniers… J’ai senti aussi l’amour, l’amour, la complicité. J’ai senti aussi que les gens sont dans la sensualité… J’ai senti la sensualité dans la beauté, dans les couleurs et puis aussi quelque part dans la profondeur d’une culture qui est là et qui doit être connue», a-t-elle ajouté.

Une vision de la spiritualité

« Vous savez, je suis médecin. Le corps est une enveloppe mais l’homme vit de l’esprit. L’esprit ne meurt pas, il est toujours là, le corps pourrit, le corps meurt, mais l’esprit est là, donc c’est une communication que l’on a faite ce soir, on a communiqué avec les esprits, avec l’énergie qui est positive, qui est fleurie, voilà! L’énergie parfumée, on l’a sentie ce soir», ajoute-t-elle.

Après cette expérience conduite à travers les sensations, les sentiments et les raisonnements inspirés par le spectacle Shen Yun, elle conclut par: «À l’année prochaine… surtout!»

D’après un reportage de NTDTV.

Quatre compagnies de Shen Yun Performing Arts sont en tournée dans le monde entier. Pour en savoir plus: ShenYunPerformingArts.org.

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’événement culturel majeur de notre époque. Nous sommes honorés d’avoir couvert les réactions des spectateurs de Shen Yun depuis sa création en 2006.

RECOMMANDÉ