Shen Yun, un message « d’amour altruiste, d’amour pour l’autre » « pour toute l’humanité » selon une cheffe d’entreprise

Shen Yun, un message « d’amour altruiste, d’amour pour l’autre » « pour toute l’humanité » selon une cheffe d’entreprise

Anssar Houdali et Rachid Yakoubi à l’occasion de la première de Shen Yun au Colisée de Roubaix le 21 février 2019. (Epoch Times)

23 février 2019

ROUBAIX – Anssar Houdali et Rachid Yakoubi étaient présents ce jeudi 21 février à la première de Shen Yun au Colisée de Roubaix.

Le couple – lui, chirurgien urologue, elle, cheffe d’entreprise en médecine alternative – expérimentait pour la première fois le « phénomène » Shen Yun.

Et ils en sont sortis « bluffés ». « C’était fabuleux ! C’était magnifique », s’est exclamée Mme Houdali. Touchée par l’« harmonie » créée entre les costumes des danseurs et le fond de scène numérique animé, Mme Houdali suppose, à juste titre, que c’est « une technologie récente ». Mais, au-delà des couleurs communes aux costumes et aux paysages, Mme Houdali a aussi perçu que cette harmonie se jouait entre « la musique et la danse », parlant plus précisément d’« une homogénéisation dans les mouvements ».

M. Yacoubi partage les dires de son épouse : « Il y a le côté artistique pur, la chorégraphie, la musique, tout le décor qui était fantastique ! » Mais à cette perfection au niveau de la forme extérieure, sous-tend selon lui, « un message de spiritualité », accompagnant un « message politique ».

« Il y a aussi le message politique concernant ce qui se passe en Chine actuellement. Si on extrait la partie politique du message, il y a le message de l’amour altruiste, l’amour pour l’autre, la tolérance et çà, c’est génial, c’est génial ! Donc ce n’est pas que de l’art pour l’art mais c’est un message pour toute l’humanité. Donc c’est ce qui est génial », conclut M. Yacoubi.

Mme Houdali renchérit en apportant sa compréhension de cette spiritualité véhiculée tout le long du spectacle. « Ce que j’ai perçu, c’est qu’il y a un royaume de Nous. Il n’y a pas de royaume de Je ou de royaume de Tu, cela ne marche pas beaucoup et cela ne dure pas. Mais quand on est dans un royaume de Nous, cela veut dire qu’on englobe tout le monde, peu importe les différences, cela marche, cela dure et ce n’est qu’un mimétisme du corps humain. »

Elle assoit ainsi sa théorie en comparant ce royaume du Nous au « corps humain », « une machine extraordinaire » formée de « tous les organes qui s’entraident pour nourrir ce corps », afin « qu’il tienne debout ».

« J’ai senti un peu la même chose ici. En fait, il y avait vraiment ce royaume de Nous. Et il est temps que l’humanité se mette dans ce concept du royaume de Nous. »

 

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’un des évènements culturels les plus importants de notre temps et assure la couverture des réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006.