Shen Yun, « un spectacle parfait qui touche profondément l’âme »

Shen Yun, « un spectacle parfait qui touche profondément l’âme »

« On se laisse vraiment emporter, comme dans une légende ! », a déclaré Aline Mascle-Brousset, artiste-peintre, à l’occasion de la première représentation du spectacle Shen Yun au Corum de Montpellier le 10 mars 2020. (NTDTV)

11 mars 2020

MONTPELLIER – Le mardi 10 mars, les spectateurs du Corum ont eu le plaisir d’admirer les artistes de Shen Yun pour leur première représentation de l’année dans la cité héraultaise.

Si le spectacle aurait initialement dû débuter à 20 heures, la compagnie avait décidé de rajouter une séance supplémentaire en milieu d’après-midi afin de respecter la décision du gouvernement français d’interdire les rassemblements de plus de 1000 personnes du fait de l’épidémie du virus Covid-19.

Ce sont donc deux représentations rassemblant chacune 800 spectateurs qui se sont déroulées ce mardi au Corum de Montpellier afin de satisfaire aux mesures sanitaires en vigueur.

Une initiative que les spectateurs ont accueilli avec bienveillance, conscients des efforts consentis par la troupe basée à New York pour permettre à l’ensemble du public d’assister au spectacle.

Trois autres séances supplémentaires ont d’ailleurs été programmées au Corum entre le 13 et le 14 mars, afin que tous les spectateurs ayant réservé leurs billets pendant le passage de la compagnie Shen Yun à Montpellier puissent profiter du spectacle qu’ils attendent depuis plusieurs mois.

Les artistes seront ainsi amenés à se produire à huit reprises en l’espace de cinq jours avant de poursuivre leur tournée à Aix-en-Provence.

« On se laisse vraiment emporter, comme dans une légende ! »

Parmi les spectateurs présents le mardi 10 mars, l’artiste Aline Mascle-Brousset a confié sa joie d’avoir été en mesure d’assister à l’une des deux représentations organisées ce jour-là. Établie à Perpignan, Mme Mascle-Brousset pratique le chant lyrique et la peinture.

Son talent lui a notamment ouvert les portes de plusieurs prestigieuses galeries d’art du quartier de Tribeca, à New York. Passionnée par la nature, elle est également l’auteur de l’ouvrage Ainsi s’en va le temps, un recueil de souvenirs d’enfance qui mêle à la fois l’humour, la poésie et la naïveté.

À l’issue de la seconde représentation de la compagnie Shen Yun au Corum de Montpellier dans la soirée du 10 mars, Aline Mascle-Brousset n’a pas tari d’éloges au moment de décrire la prestation des danseurs.

« J’étais très surprise de savoir que les acrobaties et les pirouettes faisaient partie de la danse classique chinoise ! Ils sont très souples, c’est un spectacle vraiment gracieux, on dirait des nuages ! Beaucoup de technique, beaucoup de discipline ! », a-t-elle souligné avec enthousiasme.

« Les hommes, il y a beaucoup de force dans leurs danses, et les femmes sont très gracieuses, elles sont très, très féminines ! » a-t-elle ajouté.

Si la beauté des chorégraphies et la virtuosité des danseurs de Shen Yun n’ont pas manqué de l’impressionner, Mme Mascle-Brousset a aussi beaucoup apprécié la qualité de l’orchestre qui accompagne les tableaux dansés en mélangeant harmonieusement les instruments occidentaux et les instruments traditionnels chinois comme l’erhu ou le pipa.

« C’est vraiment très original ! On est vraiment emporté par le rythme musical, qui est quelque peu différent du nôtre. On se laisse vraiment emporter, comme dans une légende ! »

Particulièrement sensible à l’esthétique du spectacle, Aline Mascle-Brousset a aussi été subjuguée par l’éclat des couleurs et la beauté des costumes arborés par les danseurs.

« Chaque scène est un tableau ! Les couleurs sont tellement changeantes et flamboyantes ! Cela m’inspire en tant qu’artiste peintre ! C’est magnifique, ce sont des costumes magnifiques et ça ne peut que m’inspirer ! Donc, en rentrant, je vais me mettre à peindre. Merci beaucoup aux artistes de Shen Yun ! »

Au-delà de l’aspect visuel, l’artiste peintre a également été bouleversée par la profondeur et la richesse des différents tableaux présentés où légendes bouddhistes, mythes taoïstes et dynasties hautes en couleur s’entremêlent avec bonheur.

Un voyage foisonnant pendant lequel chaque spectateur est invité à vivre au rythme des 5000 ans de culture traditionnelle qui ont façonné l’Empire du Milieu et à découvrir les influences folkloriques d’une mosaïque d’ethnies.

« Je pense qu’ils nous ont réellement emportés dans leur histoire ethnique, culturelle… », observe Mme Mascle-Brousset. « On apprend beaucoup par la différence de culture, on apprend l’histoire, on apprend les danses ! »

« Qu’ils continuent à nous éblouir, à nous donner cette joie extraordinaire ! »

La dimension spirituelle de Shen Yun n’a pas non plus échappé à Aline Mascle-Brousset. Émue par l’énergie singulière qui émane des artistes de la compagnie et par le caractère quasi céleste des différents tableaux dansés, elle estime que le spectacle « touche profondément l’âme » de ceux qui ont la chance d’y assister.

« J’ai été très surprise qu’il y ait cette partie spirituelle, agréablement surprise, je devrais dire, car en tant que chrétienne, en tant que croyante, ça me parle », poursuit la peintre.

Si les membres de la compagnie Shen Yun suivent un entraînement très rigoureux au sein de l’académie des Arts de l’université Fei Tian à New York, ils puisent également leur inspiration dans la pratique du Falun Gong – une discipline traditionnelle chinoise de cultivation de l’esprit et du corps qui permet d’élever ses qualités morales.

Axée sur l’Authenticité, la Compassion et la Tolérance, la pratique du Falun Gong confère aux interprètes de Shen Yun un supplément d’âme et leur donne l’opportunité de transcender l’aspect purement technique de leur métier.

D’abord encouragée par le Parti communiste chinois, la pratique du Falun Gong a été interdite en Chine en 1999 et les artistes de la compagnie Shen Yun ne peuvent pas s’y produire.

« Je voulais dire qu’il fallait absolument les voir pour les soutenir, malgré l’opposition qu’ils ont ! Parce que c’est dans la persévérance qu’on trouve la force ! Alors, qu’ils continuent à nous éblouir, à nous donner cette joie extraordinaire ! » conclut Aline Mascle-Brousset.

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’événement culturel le plus important de notre époque et couvre les réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006. En tournée en France jusqu’au 10 mai à Tours, Nantes, Montpellier, Aix-en-Provence, Roubaix, Nice et Paris.