«Si vous n’en voulez pas, vous ne la prenez pas» a répondu Emmanuel Macron à propos de la «médaille de l’engagement» pour les soignants

Par Emmanuelle Bourdy
17 mai 2020
Mis à jour: 17 mai 2020

Ce vendredi 15 mai, Emmanuel Macron et le ministre de la Santé Olivier Véran se sont rendus à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris afin de rencontrer des membres du personnel soignant et des responsables syndicaux. Le président a proposé qu’une « médaille de l’engagement » soit remise aux personnels soignants.

C’est lors de cette visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière que le chef de l’État a proposé de remettre aux personnels soignants la médaille de l’engagement. Ainsi que le rapporte Cnews, un syndicaliste a lancé au président de la République : «Vous pensez qu’on a vraiment besoin d’une médaille ? » Ce à quoi Emmanuel Macron, agacé par cette remarque , a rétorqué : « Si vous n’en voulez pas, ne la prenez pas. »

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye avait en effet annoncé ce mercredi, à l’issue du Conseil des ministres, que « les personnes qui se sont dévouées pendant la crise du Covid-19 », recevraient une « médaille de l’engagement ».

Ce ruban tricolore avait été créé à la suite de l’épidémie de choléra qui sévit en 1884. Sibeth Ndiaye rappelle que cette médaille visait alors à « récompenser ceux qui se sont particulièrement dévoués pendant les périodes de maladie épidémique », ainsi que le relate Le Parisien.

Puis cette distinction était tombée aux oubliettes en 1962. Remise au goût du jour, cette récompense honorifique pourra être décernée à titre individuel ou collectif . Par ailleurs, elle fera prochainement l’objet d’un décret qui la réactualisera, a précisé la porte-parole du gouvernement.

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Sibeth Ndiaye a de plus ajouté que « le président de la République a souhaité une reconnaissance qui soit également symbolique, de la nation tout entière, envers ceux qui se sont mobilisés dans cette épidémie et continuent à le faire ».

Dans un contexte particulièrement difficile en cette période de crise, cette médaille ne satisfait pas les soignants. Ce vendredi 15 mai, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, les échanges entre les différents protagonistes ont d’ailleurs été particulièrement tendus.

Le Président a même admis, à propos de sa réforme du système de santé : « On a sans doute fait une erreur dans la stratégie annoncée […]Il faut mettre fin à cette paupérisation. Oui, on va investir. »

En tout état de cause, cette médaille divise plutôt qu’elle ne satisfait…

Pour Hugo Huon, président du collectif Inter Urgences, « la majorité des infirmiers et des aides-soignants se fichent de ces honneurs. Ce que nous réclamons depuis plus d’un an, ce ne sont pas des décorations ni des primes mais des salaires décents et des moyens, en lits notamment, pour les hôpitaux », a-t-il rappelé dans Le Journal du dimanche.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ