Simone Biles devient la gymnaste féminine la plus médaillée de l’Histoire

Par CNN
9 octobre 2019 Mis à jour: 9 octobre 2019

Simone Biles ne s’arrête pas.

La meilleure gymnaste de tous les temps vient de devenir officiellement la gymnaste féminine la plus décorée de l’histoire, après avoir remporté sa 21e médaille aux Championnats du monde à Stuttgart, en Allemagne. (La victoire du mardi 8 octobre bat le record de la gymnaste retraitée Svetlana Khorkina, qui en avait 20.)

Avons-nous mentionné que Biles n’a que 22 ans ? Ouah.

Comme si ce n’était pas assez impressionnant, 15 de ces médailles sont en or. C’est aussi le plus grand nombre de médailles d’or de l’histoire de la gymnastique aux Championnats du monde.

Simone Biles, des États-Unis, est félicitée par son équipe après sa routine au sol lors de la finale par équipe féminine de la 5e journée des Championnats du monde de gymnastique artistique FIG à Stuttgart, en Allemagne, le 8 octobre 2019. (Laurence Griffiths/Getty Images)

La médaille d’or de mardi a été décernée aux États-Unis pour la finale par équipe féminine, où l’équipe des différents pays s’affrontent.

Le pays vainqueur est déterminé en additionnant le total des scores des gymnastes participantes. En plus d’être la 21e médaille de Biles, c’était le cinquième titre mondial par équipe consécutif des États-Unis.

Jeudi, elle participera à la finale du concours complet féminin avant de passer la fin de semaine à participer aux quatre finales des épreuves individuelles – saut, barres asymétriques, poutre d’équilibre et exercice au sol.

Le nombre total de ses médailles aux Championnats du monde pourrait atteindre 26 d’ici la fin de la semaine, advenant qu’elle remporte toutes les autres compétitions.

L’an dernier, aux Championnats du monde de Doha en 2018, Biles a remporté six médailles, dont quatre d’or en équipe, au concours multiple, au saut et au sol. Et oui, pour ceux d’entre vous qui comptent, cela signifie qu’elle a remporté une médaille dans chaque épreuve possible.

Deux nouveaux mouvements supplémentaires portant son nom

Simone Biles a deux nouveaux mouvements supplémentaires qui porteront son nom.

Lors de sa routine d’exercice au sol aux championnats du monde de samedi, elle a réussi un triple-double, puis sur la poutre d’équilibre, elle a réussi une double-double descente.

Le triple double consiste en un impressionnant double saut périlleux avec trois pirouettes.

Sa routine de sortie de poutre était un étonnant double saut périlleux arrière avec deux vrilles.

Simone Biles, des États-Unis, se produit sur Balance Beam lors de la deuxième journée des qualifications féminines des Championnats du monde de gymnastique artistique de la FIG à Stuttgart, en Allemagne, le 5 octobre 2019. (Laurence Griffiths/Getty Images)

« Mon objectif pour ce soir n’était pas d’être fantastique », a déclaré Biles, selon les USA Gymnastics. « Ce n’était pas pour faire quelque chose d’extraordinaire, c’était simplement de bien faire, et j’ai l’impression d’avoir accompli ça. »

Le triple-double au sol et le double-double à la poutre ne porteront pas officiellement son nom avant l’approbation de la Fédération internationale de gymnastique.

Deux mouvements portent déjà le nom de Biles, l’un dans l’exercice au sol et l’autre dans un saut.

Biles participait aux qualifications pour la compétition par équipe et aux finales individuelles du concours multiple de samedi.

Elle était en tête au plancher et à la poutre, deuxième au saut et septième aux barres asymétriques.

Simone Biles des États-Unis démonte les barres asymétriques lors des Championnats du monde de gymnastique artistique de la FIG, à Stuttgart, en Allemagne, le 5 octobre 2019. (Laurence Griffiths/Getty Images)

Pour qu’un mouvement porte le nom d’une gymnaste, le compétiteur doit réussir l’élément aux championnats du monde ou aux Jeux olympiques.

Biles avait déjà participé aux championnats américains en août.

Simone Biles se réchauffe avant la compétition senior féminine des Championnats américains de gymnastique 2019 au Sprint Center, à Kansas City, Missouri, le 11 août 2019. (Jamie Squire/Getty Images)
RECOMMANDÉ