Alpes-de-Haute-Provence : des tonnes de rochers s’effondrent sur des maisons des Mées sans faire de victime, « un miracle »

Par Epoch Times avec AFP
2 décembre 2019 Mis à jour: 3 décembre 2019

Un énorme rocher de plusieurs milliers de tonnes du site des « Pénitents » dans les Alpes-de-Haute-Provence qui surplombe le petit village des Mées s’est décroché lundi, engloutissant une maison sans faire « a priori » de victimes, un « miracle » selon les pompiers.

« Miracle » pour les pompiers : l’éboulement vers 16H15 de milliers de tonnes de rochers sur des maisons des Mées, dans les Alpes-de-Haute-Provence, n’a fait « a priori » aucune victime, à l’exception de deux personnes choquées.

La cause ? Selon la préfecture du département, placé dimanche en vigilance orange pluie-inondations par Météo-France, « les conditions météorologiques très défavorables de ces derniers jours » qui ont rendu une partie du terrain instable.

Village des Mées en Provence. (Photo : crédit wikimedia)

« C’est un miracle »

« C’est un miracle », a souligné le colonel Frédéric Pignaud, chargé des opérations. « On a mis en œuvre 8 maîtres-chiens pour une levée de doute car il y a une maison sous les gravats, mais en confirmant avec les infos de la gendarmerie et de la mairie personne ne manque à l’appel », a-t-il poursuivi auprès de l’agence France Presse (AFP). Un chien « sain et sauf », a même été dégagé des décombres.

D’après la préfecture, un premier bilan faisait état de deux blessés. Il s’agit d’une femme, qui circulait dans la rue quand les rochers sont tombés, et d’un homme, secouru après avoir été pris au piège dans sa maison. Les deux personnes ont été « prises en charge » par les secours.

« Bientôt, c’est Noël, qu’est-ce qu’on va faire sans maison ? »

Silhame, 40 ans ,dont la maison est en contrebas des« Pénitents », a vu son compteur d’électricité tomber puis entendu « un gros bruit comme un avion qui s’écrase ».  « Bientôt, c’est Noël, qu’est-ce qu’on va faire sans maison ? Les pompiers m’ont dit d’évacuer car la maison était menacée et il y avait un risque d’incendie », témoigne-t-elle.

« C’était comme un avion de chasse qui serait passé très bas, tout s’est effondré, la maison a bougé », déclare un habitant à France info.

« J’ai vu les poteaux qui dansaient comme des allumettes, et j’ai entendu un gros « wouf », et une seconde après,  une deuxième explosion, j’ai pensé à une bouteille de gaz, et puis il n’y avait plus rien, plus d’électricité », explique une autre personne encore sous le choc. « J’ai vu un morceau plus gros que le clocher qui est tombé et c’est tombé sur les maisons, c’est la maison qui a arrêté le Pénitent ».

Le gaz, l’électricité et l’eau ont été coupés dans le centre-bourg. La mairie va organiser ce mardi le ravitaillement de la population. Les routes d’accès ont été bloquées et les recherches se poursuivaient dans la soirée dans le village où le ministre de l’Intérieur Christophe Christophe Castaner s’est rendu brièvement.

Un site particulier

Le village des Mées de 3 600 habitants est classé depuis 1941. Ce site particulier est connu pour ses massifs rochers qui surplombent le village, baptisés les « Pénitents » à cause de leur forme insolite qui rappelle des moines en procession. Un sentier longe la barre rocheuse et attire chaque années de nombreux visiteurs, curieux de découvrir la silhouette des Pénitents, qui s’étire sur plus de deux kilomètres.

(Photo : crédit wikimedia/Christian Pinatel de Salvator)

D’après la légende, ils représentent des moines de la montagne de Lure pétrifiés au temps des invasions sarrasines pour s’être épris de jeunes femmes mauresques qu’un seigneur avait ramenées d’une croisade.

 

 

RECOMMANDÉ