Ski joëring et poney-luge

4 mars 2013
Mis à jour: 5 août 2015

 

Vous pensez avoir essayé toutes les activités de plein air d’hiver et vous ne savez plus quelle activité originale pratiquer pour profiter des joies de l’hiver pendant la semaine de relâche, d’autant plus que vous aimeriez la partager avec toute la famille? C’est que vous ne connaissez pas encore le ski joëring et le poney-luge que l’on peut pratiquer sans aller plus loin que Laval.

Du ski tracté par un cheval

Le principe du ski joëring est simple : un skieur tracté par un animal. Il peut s’agir d’un gros chien ou d’un cheval. Dans le cas du ski joëring équestre, le skieur peut soit conduire le cheval lui-même à l’aide de longues brides, soit un cavalier s’occupe de diriger le cheval pendant que le skieur se fait tirer à l’aide de longues cordes auxquelles est attachée une poignée, comme en ski nautique. C’est cette deuxième expérience que la Ferme L’Auteuilloise de Laval permet d’essayer en toute sécurité.

Le ski joëring n’est pas une activité nouvelle, loin de là – elle est originaire des pays scandinaves où elle était déjà pratiquée il y a 4500 ans comme moyen de locomotion, les skieurs étant tirés par des rennes. Le nom de cette activité provient d’ailleurs d’un terme suédois et/ou de son équivalent norvégien. Le ski joëring a aussi été présenté comme sport de démonstration aux Jeux olympiques de 1928.

Il est facile d’imaginer que ce sport ne s’adresse qu’aux casse-cous, aux amateurs de sensations fortes. Pourtant, étonnamment, le ski joëring s’adapte très facilement à chacun, il peut tout autant être très doux et relaxant tout comme il peut répondre aux exigences de ceux qui aiment l’action. Cela en fait une excellente activité familiale.

Le cavalier qui contrôle le cheval est à l’écoute du skieur et va à l’allure que celui-ci désire. Si le skieur désire une expérience tranquille tout en profitant du paysage, le cheval peut n’aller qu’au pas tout au long de la promenade. Cela en fait une expérience bien plus sécurisante que le ski alpin où, lorsque l’on est engagé dans une piste, on n’a pas d’autres choix que de la descendre, même si le niveau de difficulté est plus élevé que nos habiletés.

Si, par contre, le skieur est prêt à expérimenter de nouvelles sensations fortes, il peut se faire tirer à 40 km/h par un cheval au galop et slalomer derrière le cheval au lieu de le suivre en ligne droite. Adrénaline garantie!

Le poney-luge est une invention de Jean Sweeney, copropriétaire de la Ferme L’Auteuilloise. Il s’est inspiré du traîneau à chiens; toutefois, le poney-luge est beaucoup plus stable. (Nathalie Dieul/Époque Times)

Le poney-luge : une invention lavalloise

Jean Sweeney, copropriétaire de la Ferme L’Auteuilloise, a inventé le concept du poney-luge en s’inspirant du traîneau à chiens. Il a «patenté» un traîneau en métal attelé directement au poney. Après avoir travaillé sur son prototype pendant un an, il est arrivé au modèle qu’il utilise depuis quelques années pour cette activité bien originale.

Il peut expliquer le pourquoi de chaque partie du traîneau artisanal. Par exemple, la partie avant qui provient d’une motoneige protège le passager assis de la neige projetée par les sabots du cheval. À l’arrière, la marche sur laquelle se tient celui qui dirige le poney est conçue de manière à être antidérapante.

Le poney-luge est une activité familiale par excellence. Le ou les passagers s’installent dans la luge, bien emmitouflés dans une couverture. Un traîneau peut accueillir un adulte assis, seul ou avec un enfant, ou encore deux enfants, et un autre adulte peut conduire. Une ou deux autres personnes peuvent s’asseoir dans le traîneau du guide expérimenté qui précède le ou les autres traîneaux.

Avant le départ, une formation en accéléré permet à la personne qui va diriger le poney d’apprendre les rudiments pour bien le contrôler : comment lui donner l’ordre de tourner à gauche ou à droite, de ralentir et, bien sûr, de s’arrêter. En fait, les poneys écoutent tellement bien que l’on se demande s’il est vraiment nécessaire de leur donner ces ordres!

Le poney-luge est bien moins physique pour la personne qui conduit que ne peut l’être le traîneau à chiens. La force du poney équivaut à celle de 10 chiens, il est donc inutile de descendre pour pousser dans les côtes. Il suffit de bien transférer le poids d’une jambe à l’autre dans les virages.

La vraie campagne si proche de la ville

La Ferme L’Auteuilloise a beau n’être située qu’à une trentaine de kilomètres du centre-ville de Montréal, à Laval, on s’y sent en pleine campagne. Une dizaine de kilomètres de sentiers forestiers permettent un dépaysement assuré aux citadins qui peuvent slalomer entre les arbres lors des activités proposées par la ferme, qu’il s’agisse du ski joëring, du poney-luge ou des plus classiques randonnées à cheval ou encore dans une carriole traditionnelle tirée par un cheval.

Des centaines d’animaux font également de la Ferme L’Auteuilloise la destination familiale parfaite : chevaux et poneys, cerfs, canards, chats, chiens, alpagas, etc. N’oubliez pas d’apporter vos skis ou votre planche à neige pour le ski joëring, et de bien vous habiller pour les deux activités, surtout si vous pensez être passager dans un poney-luge.

Pour plus d’informations : www.fermelauteuilloise.com ou tél. : 450 625-5586

RECOMMANDÉ