Une superbe galaxie spirale repérée par Hubble à plus de 70 millions d’années-lumière de notre système solaire

Par Wire Service Content
26 juillet 2019 Mis à jour: 26 juillet 2019

À plus de 70 millions d’années-lumière de notre système solaire se trouve une étonnante galaxie spirale récemment observée par le télescope spatial Hubble.

La galaxie spirale, appelée NGC 2985, se trouve dans la constellation de la Grande Ourse.

Une carte de l’Ursa Major (Grande Ourse) vue dans l’atlas Uranographia de l’astronome polonais Johannes Hevelius. (WikiMedia Commons)

L’univers est rempli de galaxies spirales, elles représentent environ 77 % de toutes celles observées. Notre propre galaxie, la Voie lactée, en fait partie. Et d’un certain point de vue, elles apparaissent comme un cercle plat. Mais ces galaxies sont beaucoup plus complexes.

Pour NGC 2985, il y a de multiples bras en spirale remplis d’étoiles. Ils sont serrés au départ avant de s’étendre à partir du noyau galactique et de s’évanouir dans l’espace.

Dans une galaxie spirale, les bras sont remplis de gaz et de poussière. Ils agissent comme un lieu de naissance de nouvelles étoiles qui se forment continuellement. Les bras s’étendent à partir du renflement galactique au centre, qui contient de vieilles étoiles et très peu de nouvelles étoiles en formation.

Avec le temps, de nombreuses galaxies spirales entrent en collision avec d’autres. Les galaxies fusionnent, ce qui les fait paraître plus circulaires à mesure que les bras en spirale s’accumulent.

Mais avec le temps, d’autres choses étranges peuvent aussi arriver aux galaxies. Plus tôt cette année, les astronomes ont découvert que la Voie lactée est en train d’être déformée et tordue par les étoiles qui la composent.

Dans la Voie lactée, les étoiles et les nuages ​​de gaz existent principalement dans ses deux bras spiraux.

Représentation artistique de la Voie lactée montrant les deux bras principaux (Scutum-Centaurus et Persée) attachés aux extrémités d’une zone centrale épaisse, où se trouve un troisième bras spiralé plus court, le « bras Far-3 kiloparsec ». Les deux bras mineurs moins distincts (Norma et Sagittaire) sont situés entre les bras principaux et sont principalement remplis de gaz et de poches de formation d’étoiles. (NASA/JPL-Caltech)

De loin, la Voie lactée apparaît comme un mince disque rotatif rempli d’étoiles, orbitant autour du centre toutes les centaines de millions d’années. Au centre, des centaines de milliards d’étoiles et de la matière noire maintiennent la galaxie ensemble.

Mais à mesure que vous vous déplacez vers les confins de la galaxie, la colle gravitationnelle du centre s’estompe. Dans le disque extérieur, cela empêche le confinement de l’hydrogène gazeux, ce qui contribue à un gauchissement en forme de S.

À l’aide de 1 339 grandes étoiles pulsantes pour compiler une carte tridimensionnelle de la Voie lactée, les chercheurs ont découvert que le disque d’étoiles de la galaxie est de plus en plus tordu, probablement en raison de la rotation du disque. Et plus les étoiles sont éloignées du centre, plus elles sont tordues.

Pour NGC 2985, situé à 70 millions d’années-lumière, seul le temps pourrait dire quel sort l’attend et si il se déformera aussi comme notre Voie lactée.

RECOMMANDÉ