Sur son attestation, il veut « péter la gueule à un mec » : 135 euros d’amende

Par Epoch Times avec AFP
22 novembre 2020
Mis à jour: 22 novembre 2020

Il veut « péter la gueule à un mec » et l’écrit sur son attestation de déplacement : un habitant de Lannion (Côtes d’Armor) a écopé d’une amende de 135 euros dans la nuit de vendredi à samedi à la suite d’un contrôle de police.

L’homme de 39 ans se cachait derrière une voiture près de la gare de Lannion, samedi vers 01H00 du matin, quand il a été repéré par une patrouille de police.

« Il a dit qu’il attendait quelqu’un pour lui casser la gueule », a expliqué à l’AFP le commandant divisionnaire Daniel Kerdraon, en précisant que l’homme était muni d’un cran d’arrêt.

« Il avait son attestation manuscrite avec son vrai nom, l’heure de départ de chez lui, à 22H15. Mais on lui a dit que le motif n’était pas valable », a ajouté le commandant, confirmant une information de la presse locale.

« C’est quelqu’un qui est soucieux de la loi à sa façon », a ironisé le policier.

Alcoolisé, le suspect a été placé en cellule de dégrisement. Il en est ressorti samedi matin avec une amende de 135 euros pour l’attestation et une autre de 150 euros pour ivresse publique et manifeste.

« Il est reparti avec un bon modèle d’attestation et on lui a fait remarquer que ‘se battre’, ce n’est pas prévu », a ajouté le commandant de police.

L’homme doit être à nouveau entendu au commissariat de Lannion lundi pour le port d’arme.

Focus sur la Chine – Le milliardaire chinois Jack Ma écrasé par le régime chinois


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ