Survivant à une tumeur cérébrale, elle fait une bonne action en aidant une fillette à vendre des pierres pour payer la nourriture de son chat

Par Louise Bevan
17 novembre 2021
Mis à jour: 17 novembre 2021

Je l’ai vue pour la première fois et j’ai été intriguée par son panneau, « Roches à vendre », a déclaré Jodi à Epoch Times. Je savais que je devais lui parler… Ma première pensée a été : « Si elle vend des pierres, elle ne doit pas avoir autre chose à vendre. »

Jodi Orgill Brown,maman de quatre enfants (Avec l’aimable autorisation de Jodi Orgill Brown )

Jodi, 45 ans, a survécu à une tumeur au cerveau il y a 12 ans et affirme qu’elle est « toujours à la recherche de ceux qui pourraient avoir besoin d’un petit ‘coup de pouce’ ou d’un peu de positivité », car elle comprend véritablement l’impact de ces actions.

En rentrant chez elle, Jodi s’est approchée de Lizzie et lui a posé des questions sur ses pierres. Lizzie a répondu que les pierres venaient de l’Oklahoma, où vivait son père. Elle a également dit à Jodi qu’elle avait essayé de les vendre en faisant du porte-à-porte et qu’elle était restée dehors pendant deux heures ce jour-là, mais sans succès.

Après l’avoir écoutée, Jodi a tendu à Lizzie un billet de 20 dollars et le visage de Lizzi est devenu blême – elle n’avait pas de monnaie – jusqu’à ce que Jodi lui explique qu’elle voulait acheter quatre pierres de 5 dollars et qu’elle n’avait pas besoin de monnaie.

En entendant cela, les larmes ont commencé à couler sur le visage de Lizzie.

Les quatre pierres que Lizzie a vendues à Jodi.(Avec l’aimable autorisation de Jodi Orgill Brown )

« Elle a expliqué que, pour pouvoir garder son animal de compagnie, un chat, elle devait pouvoir subvenir à ses besoins », a déclaré Jodi. « Avec 20 dollars, elle pouvait acheter de la nourriture ».

Elle a également mentionné à Jodi que le chat était son meilleur ami, et qu’elle était si reconnaissante de pouvoir apporter sa contribution.

« Les pierres étaient uniques… Elle utilise même les petits morceaux cassés ; elle les entoure de fil de fer et les transforme en pendentifs », a souligné Jodi. « C’était une jeune entrepreneuse… Je voulais non seulement faire sa journée, mais aussi lui montrer que quelqu’un appréciait ses produits et croyait en elle. »

Après avoir rencontré Lizzie, Jodi a publié cette rencontre émouvante sur Facebook et l’histoire est devenue virale. Non seulement les gens ont été touchés par le projet de Lizzie et le geste de Jodi, mais ils ont également voulu aider.

« Dès que j’ai mis l’histoire en ligne, mon téléphone a commencé à vibrer de commentaires, de réponses et de partages », a partagé Jodi.

« Certains ont acheté des pierres, d’autres ont envoyé des paquets de nourriture pour chats », a déclaré Jodi, qui a récolté 810 dollars en espèces et 50 dollars en cartes-cadeaux pour la petite fille. Elle a rendu visite à Lizzie et à son chat, Goose, deux semaines plus tard, avec la permission de la mère de Lizzie.

Lizzie s’est mise à genoux et a sangloté en affirmant que c’était le plus beau jour de sa vie et que Jodi serait sa « meilleure amie pour toujours. » Sa mère, reconnaissante, a répondu : « Quand tu es une bonne personne, de bonnes choses arrivent. » Au milieu des étreintes et des larmes, Lizzie a offert à Jodi sa plus belle pierre de cristal de deux kilos en guise de remerciement.

Jodi est une conférencière professionnelle, auteure et consultante à but non-lucratif. Après trois craniotomies et 35 jours de soins intensifs, elle s’est retrouvée avec une paralysie faciale, une fuite de liquide céphalorachidien, une infection cérébrale, des vertiges permanents, des migraines chroniques et une perte d’audition de l’oreille droite.

Jodi a eu une tumeur au cerveau il y a 12 ans. (Avec l’aimable autorisation de Jodi Orgill Brown )
(Avec l’aimable autorisation de Jodi Orgill Brown )

En outre, Jodi dit avoir subi 12 interventions chirurgicales pour réparer et reconstruire son corps suite aux séquelles de la tumeur cérébrale.

« Bien souvent, ce sont les petits et simples actes de gentillesse, d’amour et d’attention de la part des autres qui m’ont permis de tenir le coup », a-t-elle expliqué à Epoch Times.

Réfléchissant un peu sur les « actes de bonté aléatoires », Jodi a déclaré : « Je ne pense vraiment pas que ce soit un hasard. Je crois que nous sommes mis sur le chemin des autres et que nous avons la possibilité de les aider, et vice versa. »
Elle poursuit : « Notre décision d’apporter de l’aide n’est pas non plus fortuite ; elle commence par une incitation ou une pensée, est renforcée par la conviction que nous pourrions faire du bien ou être utiles, puis nous devons choisir d’agir. Lorsque nous sommes intentionnels, rien n’est fortuit. »

Ainsi, en aidant Lizzie ce jour-là, Jodi a pu rester fidèle à sa philosophie personnelle : « Chaque interaction est une opportunité de changer une vie. »

Jodi avec ses quatre enfants et son mari.(Avec l’aimable autorisation de Jodi Orgill Brown )

Rejoignez-nous sur Télégram :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ