Syrie: attaque contre des sites pétroliers et gaziers (agence)

Par Epoch Times avec AFP
4 février 2020 Mis à jour: 4 février 2020

Quatre sites pétroliers et gaziers en Syrie ont été attaqués dans la nuit de lundi à mardi par des drones armés, provoquant des incendies et des dégâts matériels, a rapporté l’agence officielle Sana.

Les incendies ont été maîtrisés tandis que des équipes évaluent les dégâts, a ajouté Sana.

Deux usines de gaz, dont celle d’Ebla dans la province centrale de Homs, la station gazière Al-Rayyane et une raffinerie également à Homs, ont été pris pour cible par des tirs de « drones », a annoncé la Sana, citant le ministre du Pétrole, Ali Ghanem.

Le ministre a pointé du doigt « les terroristes et leurs soutiens », utilisant la rhétorique des autorités qui ne fait pas de différence entre les rebelles et les jihadistes.

Les hydrocarbures principales sources de revenus de la Syrie

Ces attaques, qui n’ont pas été revendiquées dans l’immédiat, surviennent une semaine après le sabotage par des inconnus des oléoducs offshore de la raffinerie de Banias. Un sabotage similaire mené à l’aide d’explosifs posés sur les oléoducs, avait eu lieu six mois plus tôt.

Le conflit a coûté des dizaines de milliards d’euros au secteur des hydrocarbures, dans un pays où l’immense majorité des champs pétrolifères échappent encore au régime de Damas.

Avant la guerre déclenchée en 2011, les hydrocarbures représentaient l’une des principales sources de revenus de la Syrie.

Les sanctions occidentales compliquent les importations

Les sanctions occidentales sur les cargaisons de pétrole syrien ainsi que les mesures américaines contre l’Iran, un allié du gouvernement, ont compliqué ces importations.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance de combattants dominée par les Kurdes, contrôlent aujourd’hui les principales ressources en hydrocarbures du pays.

 

RECOMMANDÉ