Le tango et la méditation sont plus similaires que vous ne le pensez

5 décembre 2016
Mis à jour: 17 juillet 2017

Pendant des années, les cultures autour du monde ont utilisé la méditation pour calmer l’esprit et entrer dans un état non seulement bénéfique psychologiquement, mais également physiquement.

Alors que les scientifiques apprennent plus sur notre cerveau et sa façon de fonctionner, il apparaît que la danse du tango, plus que toutes autres activités, pourrait mener au même état mental que celui expérimenté par les personnes méditant de façon régulière. Plus le danseur de tango est expérimenté, plus il sera susceptible d’entrer dans cet état à des niveaux plus profonds.

Une expérience conduite par la U.S. National Library of Medicine a cherché à déterminer si oui ou non le tango argentin est aussi efficace que la méditation de pleine conscience dans la réduction des symptômes de stress, de l’anxiété et de la dépression.

La méditation de pleine conscience se réfère à une méditation dans laquelle la personne est consciente de méditer, à l’opposé de différents types de méditation qui impliquent d’entrer en transe ou dans un état semblable au sommeil.

Pour l’expérience, 97 personnes souffrant de dépression ont été aléatoirement assignées soit à une classe de tango, une classe de tango ou aucun des deux (afin de former un groupe contrôle).

La conclusion est que la méditation et le tango peuvent tous deux être utilisés comme des traitements complémentaires efficaces pour la dépression et la gestion du stress.

Une étude menée au St. Mary’s College de Californie a repris ce concept et l’a étendu en mesurant l’activité cérébrale de danseurs à l’aide d’un électroencéphalogramme (EEG). Des électrodes ont été attachées sur le crâne des joueurs de tango, ainsi que sur un groupe de volontaires servant de groupe contrôle.

Cette étude a remarqué que les danseurs de tango utilisaient une attention et une concentration intérieures, comme le faisaient les pratiquants de la méditation en pleine conscience durant la méditation. En méditant, une personne peut de plus non seulement réduire ses niveaux de stress, mais également augmenter ses capacités cognitives.

Lorsque l’esprit se détend, le cerveau entre dans un état d’activité accrue des ondes alpha. Ces ondes apparaissent avant le sommeil et durant la méditation. Elles continuent d’occuper une large part du cerveau et se concentrent finalement sur les zones frontales du cerveau. Si cela continue, le cerveau peut commencer à produire des ondes plus basses, comme les modèles d’ondes théta et delta.

Cette étude a résumé que les danseurs de tango avec plus d’expérience montraient un état alpha plus puissant que d’autres groupes de sujets. Bien que chaque groupe ait montré un état alpha, les danseurs de tango plus expérimentés ont montré l’exemple de la théorie de l’efficacité neurale, qui suggère qu’avec plus d’expérience, les ressources mentales requises sont moins importantes pour la même activité.

Comme avec la méditation, plus quelqu’un pratique le tango, plus il sera capable d’entrer dans ces états détendus. Avec la pratique et l’entrée dans des niveaux plus profonds de relaxation, les caractéristiques positives se manifestent d’autant plus.

Version anglaise : Studies Show Tango Dancing and Meditating Are More Similar Than You’d Think

RECOMMANDÉ