Tarn : après une arnaque via sa carte SIM, son compte en banque est vidé

Par Léonard Plantain
29 avril 2021
Mis à jour: 29 avril 2021

Victime d’une arnaque liée à sa carte SIM, un habitant du Tarn a été prélevé plusieurs fois sur son compte bancaire, et malgré de nombreuses démarches, il n’arrive toujours pas à s’en sortir.

Après avoir reçu des SMS sous le nom de son opérateur téléphonique, Orange, au début de l’année 2021, Jean-Michel a été contacté par quelqu’un qui s’est fait passer pour un conseiller. « Un très bon conseiller. Il parlait français parfaitement, très calmement. Il m’a expliqué que si je n’étais pas à l’origine de la demande de résiliation, il fallait que je change mes codes d’accès », a expliqué Jean-Michel à France 3 Régions.

Problème, « après coup, je me suis rendu compte que le numéro qui était affiché était celui de ma ligne fixe ». Et non le numéro de sa ligne d’Orange. « J’ai tout de suite compris que j’avais eu affaire à un escroc », se souvient Jean-Michel, mais il était trop tard. À ce moment, il a déjà cliqué sur le lien et modifié son mot de passe et son identifiant Orange.

Victime de la technique « SIM swap », une arnaque qui s’est nettement développée ces dernières années, Jean-Michel a constaté quelques minutes plus tard que sa ligne venait d’être coupée. Puis, des semaines après, il a remarqué des prélèvements sur son compte en banque. « Il y avait mes coordonnées bancaires enregistrées sur mon téléphone », déplore-t-il.

Rapidement, Jean-Michel a fait opposition et a prévenu sa banque, a rapporté Ouest-France. Il a également entamé de nombreuses démarches, jusqu’à changer 7 fois de carte de crédit au total, mais sans succès : « Je ne sais pas comment ils font, c’est impossible de s’en défaire. »

Depuis, bien qu’il ait porté plainte plusieurs fois et alerté sa banque ainsi que son opérateur, aucune solution n’a été trouvée et son compte a continué à être débité. « Ça tue, ces arnaques ! Pas physiquement, mais moralement ça tue », a conclu Jean-Michel, qui a déjà perdu 850 euros dans cette affaire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ