Tarn-et-Garonne : une randonneuse enceinte de six mois prise pour cible par un tireur pendant sa promenade

Par Séraphin Parmentier
13 septembre 2019
Mis à jour: 13 septembre 2019

La jeune femme de 24 ans marchait le long du chemin de halage lorsqu’un automobiliste est arrivé à sa hauteur et a ouvert le feu dans sa direction.

Les faits ont eu lieu dans la soirée du 11 septembre à Valence-d’Agen, une commune d’un peu plus de 5000 habitants située entre les villes d’Agen et de Montauban.

Aux alentours de 19 heures, une jeune femme de 24 ans qui se promène sur le bord du canal avise un véhicule roulant dans sa direction sur le chemin de halage. Enceinte de six mois, elle téléphone à son conjoint qui lui conseille de se mettre à l’abri, « la circulation sur la ‘Vélo voie verte’ étant interdite à tout véhicule à moteur », écrit La Dépêche.

La jeune femme commence alors à rebrousser chemin lorsque le véhicule arrive à sa hauteur. Le conducteur baisse la vitre, sort un revolver et tire en direction de la promeneuse avant de prendre la fuite. La victime est légèrement blessée au bras par le projectile, qui semble être de nature artisanal selon le quotidien régional.

Elle se rend immédiatement à la gendarmerie de Valence-d’Agen tandis que des témoins signalent le véhicule du tireur aux gendarmes de la communauté de brigades. Un hélicoptère de la gendarmerie est dépêché sur le secteur appuyé par des membres du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Castelsarrasin.

Un véritable arsenal découvert dans la voiture du suspect

Dans la soirée, les militaires parviendront finalement à repérer le véhicule du suspect du côté de la commune d’Espalais. Après avoir appréhendé le tireur présumé, les gendarmes découvriront un véritable arsenal dans son véhicule : une arme à feu, des couteaux, un pistolet à impulsion électrique, une batte de baseball et une machette.

Sous l’emprise de l’alcool, le suspect de 23 ans fera un passage en cellule de dégrisement avant d’être placé en garde à vue. Selon les journalistes de La Dépêche, il ne connaissait manifestement pas la victime et aurait été incapable d’expliquer son geste aux gendarmes.

Si sa garde à vue a été prolongée dans la soirée du 12 septembre, il pourrait être jugé dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate ce vendredi.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ