Tarn : une voiture folle défonce le mur d’une école primaire et frôle la catastrophe

Par Séraphin Parmentier
3 juin 2020
Mis à jour: 3 juin 2020

Si les images de l’accident sont particulièrement impressionnantes, aucun des élèves de l’école primaire n’a été blessé.  

Les faits ont eu lieu le mardi 2 juin à l’école primaire Louisa Paulin de Saint-Sulpice-la-Pointe, une commune d’un peu plus de 9000 habitants située à une trentaine de kilomètres au nord-est de Toulouse.

Vers 15 h 30, une voiture a heurté de plein fouet l’un des murs de l’établissement scolaire donnant sur une salle de classe réservée aux activités manuelles.

« On a entendu un gros boum et les murs ont tremblé », ont expliqué les enfants de l’école aux journalistes de France 3.

Par chance, l’accident a eu lieu à la fin de la récréation, au moment où les écoliers se lavaient les mains dans une autre partie du bâtiment, et la salle était vide au moment des faits.

Le conducteur, qui venait de quitter la station-service du supermarché Carrefour situé en face de l’école primaire, aurait perdu le contrôle de son véhicule en voulant couper un rond-point avant d’arracher les barrières de protection établies aux abords de l’établissement et de défoncer le grillage pour terminer sa course folle dans le mur de la classe.

Sous la violence du choc, l’ensemble de l’aile du bâtiment semble avoir bougé, plusieurs fissures apparaissant le long des murs.

« Nous avons frôlé la catastrophe »

Si l’école a été fermée le mercredi 3 juin, elle devait toutefois rouvrir ce jeudi. L’aile du bâtiment endommagé a cependant été condamnée en attendant qu’une expertise puisse avoir lieu.

Une cellule psychologique doit également mise en place pour les enfants, leurs parents ainsi que les membres du corps enseignant.

Le conducteur du véhicule serait un jeune Saint-Sulpicien. Légèrement blessé dans l’accident, il a été conduit à l’hôpital de Lavaur. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes exactes de l’accident.

« Nous avons frôlé la catastrophe. Il n’y avait aucun élève dans cette classe et ce n’était pas encore la sortie de l’école », a souligné Raphael Bernardin, le maire de Saint-Sulpice, dans les colonnes de La Dépêche.

 

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons pas d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant les principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ