Tarn : verbalisé pour non respect du confinement, il revient armé au commissariat pour se venger

Par Séraphin Parmentier
26 mars 2020
Mis à jour: 27 mars 2020

Le suspect n’aurait pas supporté d’avoir écopé d’une amende de 135 euros pour défaut d’attestation de déplacement dérogatoire.

Les faits ont eu lieu le mardi 24 mars. Ce jour-là, les policiers de Carmaux ont maîtrisé un jeune homme de 24 ans qui avait pénétré dans la cour du commissariat après avoir escaladé le portail.

Dans ses poches, les forces de l’ordre ont découvert un poignard et un scalpel. D’après les journalistes d’actu.fr, il comptait se venger après avoir été verbalisé à hauteur de 135 euros pour défaut d’attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre des mesures de confinement mises en place pour lutter contre la propagation du virus du PCC.

Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti Communiste Chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le mis en cause a été examiné par un médecin avant d’être déféré au parquet d’Albi qui a prononcé son hospitalisation d’office.

RECOMMANDÉ