Teddy Riner refuse d’être le porte-parole de la vaccination aux Antilles

Par Sarita Modmesaïb
15 septembre 2021
Mis à jour: 16 septembre 2021

Incité à prendre la parole afin d’appeler à la vaccination contre le virus du PCC, Teddy Riner, double champion du monde de judo, a exprimé son refus d’endosser cette responsabilité.

Teddy Riner a répondu par la négative à l’appel d’Alain Fischer, le « monsieur vaccin » du gouvernement.

Celui-ci avait incité les personnalités sportives et culturelles à prendre position pour la vaccination contre le Covid, particulièrement aux Antilles. « J’aimerais beaucoup que des sportifs – on a beaucoup de champions olympiques originaires des Antilles – viennent dire publiquement à leurs compatriotes de se vacciner », avait déclaré sur RTL le professeur d’immunologie et président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

En Guadeloupe, 39 % de la population a reçu au moins une dose du vaccin contre 68 % de la population en France métropolitaine.

« Chacun est libre de faire son choix »

Le judoka né à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, a présenté sa vision des choses sur RTL : « Chacun est libre de faire son choix. Je ne suis pas là pour dire ‘vaccinez-vous’ ou pas […] c’est une décision qui doit être individuelle.« 

Le décuple champion du monde a précisé qu’il n’avait eu d’autre choix de se faire vacciner : « Il fallait que je me prépare pour les Jeux olympiques. »

Face à une 4e vague probablement la plus meurtrière aux Antilles depuis le début de la pandémie, Teddy Riner s’est dit « solidaire » de son île, la Guadeloupe, rappelant la situation sanitaire dégradée depuis, entre autres, l’incendie du CHU de Pointe-à-Pitre en 2017.

« Je sais que c’est très compliqué, notamment parce qu’on n’a pas de bons hôpitaux. […] J’envoie toutes mes forces et mon énergie, je suis de tout cœur avec eux. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ