Des témoins de la Géorgie ont vu des votes pour Trump comptés pour Biden

Les déposants d'un affidavit ont également juré avoir vu des bulletins de vote par correspondance anormalement impécables, non froissés, uniformément et parfaitement remplis
Par Ivan Pentchoukov
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

Des témoins du recomptage des voix de l’élection présidentielle en Géorgie ont signé des déclarations sous serment attestant avoir observé que des bulletins de vote en faveur du président américain Donald Trump avaient été comptés comme des votes pour l’ancien vice-président Joe Biden.

L’avocat de la campagne de Trump, Lin Wood, a déposé ces déclarations sous serment auprès d’un tribunal fédéral en Géorgie le 17 novembre dans le cadre d’une motion d’urgence visant à bloquer la certification des résultats de l’élection dans l’État de Peach.

Neuf des personnes ayant fait une déclaration sous serment ont juré avoir vu des bulletins de vote par correspondance anormalement impeccables, non pliés, uniformément et parfaitement remplis, presque toujours pour Joe Biden. Dans un cas, un lot de ces bulletins comprenait 500 bulletins de vote d’affilée, tous en faveur de Joe Biden, le candidat démocrate à la présidence.

L’absence de plis est étrange si l’on considère que les bulletins de vote par correspondance doivent être pliés pour tenir dans une enveloppe. Certains témoins ont déclaré que les inscriptions parfaites, toutes en noir et jamais en dehors de la bulle de vote, semblaient avoir été imprimées par une machine ou estampillées.

La motion d’urgence a détaillé ces anomalies et d’autres violations et signes potentiels de fraude électorale la nuit précédant la date limite du recomptage de la Géorgie, au cours de laquelle on a déjà découvert, dans 3 comtés, des lots de votes non comptés pour Donald Trump.

« Tout était en désordre total », a écrit Susan Voyles, directrice de scrutin ayant 20 ans d’expérience dans le traitement des bulletins de vote, dans sa déclaration sous serment au sujet de son expérience dans un centre de recomptage du comté de Fulton.

Des bulletins de vote impeccables

Selon Mme Voyles, les bulletins de vote présentent généralement des signes de manipulation, comme des traces d’écriture, des plis ou des bords déchirés. Mais un lot qu’elle a compté alors qu’elle travaillait comme vérificatrice du recomptage au Georgia World Congress Center le 14 novembre « se démarquait ».

« Il était impeccable. Il y avait une différence dans la texture du papier – c’était comme s’il était destiné au vote par procuration, mais n’avait pas été utilisé à cette fin », a témoigné Mme Voyles. « Il n’y avait aucune inscription sur les bulletins pour indiquer leur provenance ou leur traitement. »

« J’ai observé que les marques faites pour leur choix de candidat sur ces bulletins étaient inhabituellement uniformes, peut-être même écrits avec un dispositif de marquage des bulletins », a déclaré Mme Voyles. « Selon mon estimation, en observant ces bulletins, environ 98 % constituaient des votes pour Joe Biden. »

Carlos Silva, un démocrate enregistré, a observé un lot de bulletins de vote similaire à celui décrit par Mme Voyles, cette fois dans le comté de DeKalb.

« J’ai remarqué que les bulles noires étaient toutes parfaitement remplies et que tous les bulletins étaient en faveur de Joe Biden », a écrit M. Silva dans une déclaration sous serment. « Je les ai entendus parcourir la pile et crier le nom de Biden plus de 500 fois de suite. »

Robin Hall a été témoin des mêmes bulletins de vote étranges dans le comté de Fulton.

« Les bulletins de vote semblaient parfaitement remplis, comme s’ils étaient pré-imprimés avec le candidat présidentiel sélectionné. Ils ne semblaient pas avoir été remplis par une personne à la maison », a écrit Robin Hall.

Debra Fisher a constaté le même phénomène avec les bulletins de vote militaires et étrangers. Elle a remarqué que le filigrane sur les bulletins était imprimé en gris uni au lieu d’être transparent comme les autres bulletins. Debra Fisher a soupçonné que les bulletins étaient contrefaits et s’est renseignée auprès du directeur des élections, qui lui a dit que ce n’était pas un problème, mais que la différence « provenait de l’utilisation d’imprimantes différentes ».

« J’ai remarqué que presque tous les bulletins que j’ai examinés étaient pour Joe Biden. De nombreux lots étaient à 100 % pour Joe », a témoigné Mme Fisher. « Je doute de l’exactitude des bulletins de vote militaires. »

Des votes pour Trump attribués à Biden

Trois d’entre eux ont affirmé avoir vu des bulletins de vote déposés pour Trump être placés dans une pile pour Biden et comptés pour l’ancien vice-président. L’une des trois a confié avoir enregistré l’activité sur vidéo.

Nicholas Zeher a déclaré avoir vu des bulletins de vote déposés pour Trump être placés dans une pile pour Biden lorsqu’il a observé le recomptage dans le comté de Henry. D’autres observateurs ont dit à Nicholas Zeher qu’ils avaient remarqué la même activité à trois autres tables de vérificateurs. Lorsqu’il a porté la question à l’attention du fonctionnaire électoral sur place, « cela a été accueilli avec une extrême hostilité ».

« À aucun moment, je n’ai vu un bulletin de vote pour Joseph Biden être placé dans la pile pour Donald Trump », a témoigné M. Zeher.

« D’après mes observations, je pense que davantage de bulletins de procuration ont été déposés pour Donald Trump mais ont été comptés pour Joe Biden. Je pense en outre qu’il y a eu une fraude généralisée en faveur de Joe Biden. »

Consetta Johnson a vu les bulletins pour Trump être placés dans le plateau de Biden lorsqu’elle a suivi le recomptage dans le comté de Cobb.

J’ai également vu les 2 mêmes employés du bureau de vote mettre des bulletins déjà séparés dans les plateaux « No Vote » et « Jorgensen », les retirer et les mettre dans le plateau « Biden », a témoigné Consetta Johnson.

« Ils ont ensuite pris tous les bulletins du plateau Biden et les ont empilés sur la table, en remplissant la feuille du dépouillement », a-t-elle révélé, ajoutant qu’elle avait enregistré une vidéo de l’incident. « Je crois que les opérations du comité électoral étaient bâclées, non organisées et suspectes. »

Mme Silva, qui a également été témoin de bulletins de vote exceptionnellement impeccables, a vu des bulletins de vote par procuration pour Trump « insérés dans la pile de Biden » et « comptés comme des votes de Biden […] plusieurs fois ».

Des règles enfreintes, des fonctionnaires hostiles

De nombreux témoins ont décrit des transgressions généralisées des règles du recomptage. Les vérificateurs n’ont pas suivi la procédure selon laquelle chaque bulletin de vote est d’abord examiné par une personne qui lit à haute voix pour qui le vote a été exprimé et qui transmet le bulletin à un deuxième vérificateur qui fait de même. Plusieurs observateurs ont déclaré que la procédure n’était pas suivie de manière uniforme et que les vérificateurs comptaient souvent les bulletins de vote de façon individuelle.

Les déclarations sous serment décrivent un processus désordonné, avec différentes tables de vérificateurs qui utilisent différents procédés pour compter les votes. Plusieurs déclarations sous serment de républicains disent qu’ils ont été confrontés à une hostilité ouverte de la part des fonctionnaires électoraux, qui n’ont pas traité les observateurs démocrates de la même manière.

« Les bulletins ont été placés dans des bacs non marqués et sans surveillance ou simplement placés au hasard sur un comptoir qui traînait. Il semblait y avoir peu, voire pas du tout de supervision ou de contrôle », a témoigné Tiffany Savage, une responsable du recomptage pour la campagne Trump.

Une boîte de bulletins de vote a été laissée sans surveillance pendant deux jours, a déclaré Tiffany Savage. D’autres boîtes et sacs ont été laissés sur place en évidence, recouverts uniquement d’étiquettes blanches qui pouvaient être facilement déchirées et remplacées par celles qui traînaient.

« Il n’y avait aucun moyen de savoir si un comptage était exact », a-t-elle écrit.

Sous les protestations

Le 18 novembre, M. Trump a de nouveau déclaré qu’un véritable décompte des voix en Géorgie ne serait possible que si les signatures sur les bulletins de vote étaient vérifiées.

« Le recomptage des votes en Géorgie est une blague et se fait SOUS PROTESTATION. Même si des milliers de votes frauduleux ont été découverts, le vrai nombre se trouve dans la concordance des signatures », a écrit le président sur Twitter.

La motion de Me Lin Wood demande au tribunal fédéral d’empêcher la Géorgie de certifier les résultats de l’élection et d’ordonner un autre recomptage manuel « qui doit être effectué d’une manière conforme au code électoral géorgien ». Entre autres requêtes, Me Wood demande au tribunal d’ordonner que les défendeurs rendent disponibles les enveloppes de vote et les copies des demandes de procuration.

Le secrétaire d’État géorgien Brad Raffensperger, le défendeur, a ordonné le recomptage de quelque 5 millions de bulletins de vote déposés lors de l’élection présidentielle de 2020. M. Raffensperger a fait cet appel en vertu d’une nouvelle loi qui prévoit un audit dans une seule circonscription après chaque élection. La campagne Trump peut demander un autre recomptage après la certification des résultats de l’État.

Le recomptage a déjà permis de découvrir 3 lots de votes non comptés dans 3 comtés. Chaque lot a réduit l’avance de M. Biden, soit de plus de 1 400 voix au total. Le 18 novembre, le président du Parti républicain géorgien a fait part à Epoch Times d’une déclaration sous serment d’un contrôleur du recomptage qui a relevé une erreur de comptage qui aurait pu ajouter près de 10 000 votes au total de Biden.

« Un de nos écrans a découvert une erreur de 9 626 votes dans le comptage manuel du comté de DeKalb. Un lot a été étiqueté 10 707 pour Biden et 13 pour Trump – une marge improbable même selon les tendances de vote de DeKalb. Le compte réel du lot était de 1 081 pour Biden et 13 pour Trump », a écrit David Shafer sur Twitter le 18 novembre.

Le 18 novembre, après le dépôt de la motion d’urgence par Me Wood, la campagne Trump a versé 3 millions de dollars à l’État du Wisconsin pour effectuer un recomptage dans deux comtés. Des contestations judiciaires sont également en cours en Pennsylvanie, au Michigan, en Arizona et au Nevada. Les contestations dans ces 6 États décideront de l’issue de l’élection présidentielle de 2020.

NOUVEL HORIZON – Élections américaines : soutien et révélations pour Trump


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ